Le sucre du printemps

Le Sucre du Printemps conception de Rachel Garcia et Marion Muzac, musique d’Igor Stravinsky.

Le sucre du printemps lesucreComment parler d’un spectacle de danse sur la musique du Sacre du Printemps, fruit d’une année de travail d’atelier pour des jeunes de dix à vingt ans et présenté dans la programmation officielle du Théâtre National de Chaillot ! Même si l’entreprise est audacieuse et la démarche sympathique, ce spectacle de cinquante minutes dont quinze minutes de vidéo, déçoit assez vite.
L’énergie sur le plateau est réelle mais ce qui s’y passe est brouillon. Quelques personnalités individuelles se détachent et permettent à notre regard de ne pas tutoyer les cintres par ennui. Nous reconnaissons un certains nombres de références chorégraphiques, comme, par exemple, les postures bras croisés de la chorégraphie de Nijinski à la création du Sacre pour la référence la plus ancienne, ou la ronde des danseurs de Thierry Thieû Niang dans Du Printemps pour celle plus récente présentée au théâtre de la Ville.
Deux points positifs à souligner: l’adaptation pour piano à quatre mains du Sacre dans la belle interprétation de Fazil Say et la présence de très jeunes spectateurs, en empathie avec leurs camarades sur scène, qui peuvent découvrir ce grand théâtre et prendre goût à la force et à la magie du spectacle vivant plutôt qu’aux plaisirs des jeux virtuels chers aux adolescents.
Paul-Louis Mignon soulignait déjà en 78, dans Le théâtre au XXe siècle, l’importance d’un nouveau public : “Ce qu’il faut, c’est provoquer ces contacts au temps où l’être humain se forme, où ses habitudes se créent, où son goût se façonne au temps de l’enfance et de la jeunesse”. La danse parvient depuis plusieurs années à attirer un public neuf et jeune, ce qui n’est pas toujours le cas avec celui du théâtre, de plus en plus… vieillissant. Cette expérience de danse avec des amateurs doit nous inciter à voir ou à revoir l’excellent documentaire, Les rêves dansant sur les pas de Pina Bausch qui retraçait le travail de la chorégraphe et de ses assistantes avec des adolescents pour la reprise de Kontakthof.

Jean Couturier

Théâtre National de Chaillot   les 6 et 7 mars.

 


Pas encore de commentaires to “Le sucre du printemps”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...