L’immédiat

 

L’immédiat conception de  Camille Boitel.

«Il semble que l’homme est un tissage de défaillances, d’accidents et de déséquilibres… Nous nous levons… la chute nous guette …partout l’immense croche-patte du monde ». Pour Camille Boitel, l’ordre de choses ne va pas de soi : tout nous échappe, et nous-mêmes nous glissons, nous tombons. Le tout est de se relever. Et, c’est avec jubilation,  que nous assistons à un exercice d’équilibriste déséquilibré, à un joyeux désastre.
Dans un grand capharnaüm d’objets qui se démantibulent, tombent du ciel, oscillent,  comme animés d’une vie indépendante, les corps de  circassiens, hommes et femmes confondus, luttent contre le bris des choses, la pesanteur, l’apesanteur, pantins mus par des forces centrifuges. Ils apparaissent et disparaissent dans un ballet de pendrillons baladeurs, d’armoires à double fond, et de divers engins à roue.
Et ça ne s’arrête jamais. Ils ont beau, avec de grands balais, déblayer les amoncellements de chaises, armoires, déchets… le désordre revient toujours: le monde est de guingois, jusqu’au théâtre lui-même qui bruit et s’agite de partout, des cintres aux couloirs. Et, au final, l’homme sera englouti sous un amas de détritus d’objets manufacturés. Mais ce n’est pas grave, il s’en remettra, paraît -il.
Acrobate, danseur, comédien, musicien, formé à l’école d’Annie Fratellini, Camille Boitel aux commandes de la compagnie Lamèreboitel, fait surgir des figures plutôt que des personnages à l’instar de cet Homme de Hus qui lui valut le prix Jeunes talents du cirque en 2002. Sous sa conduite, les acrobates sont comme les rouages d’une énorme mécanique infernale.

Il utilise en effet le cirque pour évoquer en filigrane la surconsommation et  la place de l’individu dans la société
mais  L’immédiat n’a rien de démonstratif. Y président la malice, la cocasserie, et surtout un « humour désastreux et désastré ». Un spectacle salvateur qui donne à rire de nos petits ou grands malheurs !

Mireille Davidovici

Nouveau théâtre de Montreuil jusqu’au  4 avril. T : 01-48-70-48-90

 

L’immédiat

© Cauvet


 

 


Pas encore de commentaires to “L’immédiat”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...