Tout va bien en Amérique

Tout va bien en Amérique, mise en scène de David Lescot, direction musicale de Benoît Delbecq.

 

Cet oratorio,  slammé et  chanté, est interprété par Steve Argüelles à la batterie, D’ de Kabal  pour le texte et le  chant, Benoît Delbecq au piano et  claviers,  Ursuline Kairson pour le  chant gospel et texte, Mike Ladd, rap et  claviers, Frano Mannara, à la guitare, et pour le chant et le texte, et Eric Vernhes  pour le film  électronique.
C’est l’évocation de la conquête de l’Amérique depuis l’écrasement de Sitting Bull que Catherine Weldon,  une femme blanche avait tenté de protéger en allant vivre dans sa tribu.
Le spectacle parle aussi de l’installation précaire des Blancs dans les villages indiens où l’on construit des  bordels pour les pionniers, de  la construction des chemins de fer, des trains interdits aux gens de couleur, du racisme, des mines à ciel ouvert,  du Ku Klux Klan, de l’opium, et des poubelles sur lesquelles il est dur de régner,…

Interprété avec une belle vigueur par une troupe de musiciens, acteurs, chanteurs de haut niveau, Tout va bien en Amérique nous plonge dans les débuts de la conquête  jusqu’au milieu du XXe siècle, un passé pas si lointain… vu tant de fois dans les westerns de notre enfance mais  du côté des Blancs…
Ici, nos yeux sont dessillés !

Edith Rappoport

Théâtre des Bouffes du Nord, jusqu’au 6 avril. T:  01 46 07 34 50

http://www.bouffesdunord.com

 


Pas encore de commentaires to “Tout va bien en Amérique”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...