Genesis

Genesis de Prune Nourry.


Genesis dans actualites photoAutour de la Biennale de Venise qui a lieu jusqu’au au 24 novembre, l’Alliance  Française et The Invisible Dog Art Center de New-York ont donné carte blanche à Prune Nourry pour un  nouveau projet. Vingt-huit ans , diplômée de l’école Boulle, Prune Nourry se sert de  la sculpture, de  la photographie et de la vidéo pour traiter de questions de sociologie et d’éthique  mêlées d’inspiration religieuse, et vit aujourd’hui à Brooklyn. Performeuse, elle avait ainsi abandonné ou détruit ses sculptures sur les toits de Paris et dans la rue, pour qu’elles aient une deuxième vie.
En 2011, Prune Nourry avait  dénoncé, avec son exposition Holy Daughters, la fragilité de la condition féminine et les avortements sélectifs en Inde  comme l’ont rappelé de récents faits divers, avec des sculptures de petites filles à tête de vache sacrée, qu’elle a exposées dans des espaces publics aux regards des hommes. Elle a aussi détourné la fête de Holy River destinée à magnifier la fertilité et fréquentée par une majorité d’hommes,  en général ivres, en y faisant participer des petites filles.
Au printemps dernier, à Paris, la maison Bernardaud, créatrice de porcelaines, a  demandé  pour célébrer ses cent cinquante ans, à une douzaine d’artistes contemporains, dont Prune Nourry et  à un photographe de rue  J. R. de créer  un service de table: “Je te mangerai dans la main”.  Les mains représentant pour elle, l’outil le plus essentiel de l’homme.
Le 14 juin prochain,  elle  sera à Venise au casino Venier, célèbre  architecture du 18ème siècle et  siège de l’Alliance française, pour une  performance chorégraphiée de  trois heures,  autour d’une barre de pole-dance, sur une musique de Vivaldi, avec Katsuni, célèbre actrice franco-vietnamienne de films pornographiques. Avec pour  thème, un détournement de la statuaire italienne classique.
Prune Nourry défend toujours la cause des femmes,  qu’elle  travaille en  Chine, en Inde,  en Europe ou aux  Etats-Unis.  Elle traite de la sexualité et de ses ambivalences,  notamment avec cette chorégraphie qui risque de surprendre! Une dégustation, assortie à la performance,  sera offerte au public, mais de quel ordre? Le mystère reste entier.  
Entre provocation et dénonciation, la frontière est en effet très mince…

Nathalie Markovics

www.prunenourry.com
www.afvenezia.it

 


Pas encore de commentaires to “Genesis”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...