Le grand bal masqué du château de Versailles.

Le grand bal masqué du château de Versailles.  jc-versailles

Le grand bal masqué au château de Versailles.

Deux mille trois cents personnes-toutes déguisées et masquées-ont occupé  durant une nuit un peu folle, l’Orangerie, construite par Mansart de 1684 à 1686 et les jardins du château de Versailles. Pour 70 euros minimum, elles ont donc dansé dans la galerie de l’Orangerie, après avoir assisté au spectacle des grandes eaux nocturnes, avec feu d’artifice.
Pour cette troisième édition, Kamel Ouali a conçu cette nuit avec cinquante danseurs, musiciens et circassiens. Il y avait aussi plusieurs dompteurs avec des tigres et des aigles, et de minuit à quatre heures du matin, un bal rythmé par les meilleurs D. J.
Au lever du soleil, les participants ont été invités à rejoindre la salle de bal de Grove dans le jardin royal pour poursuivre la danse et partager une frugale collation. Nuit très réussie où les participants, venus de toute la France et d’Europe, ont joué le jeu avec de magnifiques costumes, loués, achetés ou fabriqués spécialement pour l’occasion.
Il fallait compter un budget conséquent qui pouvait atteindre 500 euros (costume loué ou acheté, entrée et consommations)! Jeux de masques et jeux de miroirs où se reflètent nos désirs et nos contradictions, cette fête nocturne, remarquablement organisée a aussi été l’objet d’un narcissisme évident pour beaucoup d’entre eux. Les smartphones remplaçant les miroirs, l’important était souvent  de se prendre en photo pour témoigner, via les réseaux sociaux, de cette nuit de privilégié.
Au point qu’il était difficile de photographier les costumes sans avoir un portable parasitant l’image. Dyonisos avait disparu au profit d’une communication sans frontières via internet. Certains n’ont pas vraiment vécu le moment présent, sauf pour dire :“j’y étais ” ! Mais ce fut une belle fête, et s’il ne fallait ne retenir qu’une image de cette nuit, ce  serait ce couple de marquis et marquise qui, sans téléphone dans les mains, se touchait, s’embrassait et se parlait, en semblant indifférents à la folie ambiante! Sourds profonds, la langue des signes les avait réunis ! Rendez-vous donc l’année prochaine.

Jean Couturier

HYPERLINK « http://www.chateauversailles-spectacles.fr » www.chateauversailles-spectacles.fr

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...