Les cartographies

Les Cartographies Petites conférences théâtrales sur les endroits du monde de et par Frédéric Ferrer

Les cartographies ferrerC’est l’apéro aux Métallos ! Dans le théâtre aménagé en bistrot, la boisson est offerte avant les conférences. Quatre au total*. Ce soir, il sera question des Vikings, plus exactement du Groenland où Eric le Rouge (940-1010) fonda une colonie qui dura quatre cents cinquante ans,  avant de disparaître inexplicablement vers 1430.
Frédéric Ferrer convoque la figure du redoutable guerrier comme enjeu des violents débats sur le réchauffement climatique. Le Groenland était-il vert comme son nom l’indique ? Eric a-t-il menti afin de convaincre des migrants de quitter avec lui l’Islande pour une terre promise? Et donc es «climatosceptiques» auraient raison contre les «réchauffistes» (ceux qui imputent l’activité humaine au réchauffement climatique) quand ils affirment, avec force chiffres et courbes, qu’au Moyen âge, la terre s’était aussi fortement réchauffée, avant un refroidissement qui entraîna la fin de la civilisation Viking. Si bien que le réchauffement actuel serait d’ordre purement cyclique sans lien avec les émissions de C0 2.
Géographe de formation, notre conférencier s’est livré à une enquête méticuleuse et fort sérieuse reposant sur des données scientifiques d’archéologues, climatologues, ethnologues, glaciologues, océanologues… Powerpoint, cartes, photos et schémas à l’appui, il va réfuter ou valider les thèses et arguments des uns et des autres, en prenant parfois des chemins détournés comme la pêche au phoque annelé chez les Inuits,  ou l’octroi accordé par le Comte de Flandres aux habitants de Dunkerque.
Car Frédéric Ferrer est aussi acteur, metteur en scène et auteur : il sait pimenter son discours scientifique d’anecdotes apparemment hors sujet, de digressions poétiques, mais tout à fait utiles à son raisonnement. Il s’applique aussi à tracer sur un  tableau de papier,  de petits schémas amusants illustrant ses hypothèses, heureux de forcer le trait.
Deux autres conférences sont consacrées au Pôle Nord, une quatrième aux pérégrinations du moustique-tigre, vecteur de la dengue ou du chikungunya. Du sérieux qui ne se prend pas au sérieux, telles sont ces conférences qu’il faut courir écouter et voir pour ne pas mourir idiot.

 Mireille Davidovici

La Maison des métallos jusqu’au 13 juillet94 rue Jean-Pierre-Timbaud 75011 T: 01 48 05 88 27 Intégrale des conférences:  le 13 juillet * Pôle Nord Les Vikings et les Satellites Les déterritorialisations du vecteur A la recherche des canards perdus. Du 8 octobre au 9 novembre : en tournée dans les Instituts français d’Afrique; les 21et 22 novembre : Le Manège de Reims et le 3 décembre à  La Ferme du Buisson, Marne-la-vallée; le 5 décembre au  Quai à  Angers et le 6 décembre au  Théâtre du Rond-Point Paris.

 


Pas encore de commentaires to “Les cartographies”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...