Peter Brook, sur un fil

Peter Brook, Sur un fil, documentaire de Simon Brook.

Peter Brook, l’icône de la pédagogie du théâtre et une légende vivante du théâtre contemporain depuis cinquante ans en France; on l’ avait déjà vu dans des films expliquer le pourquoi d’une mise en scène à un groupe de lycéens fascinés par un des plus grands metteurs en scène vivants qui a eu tellement de réussites à son actifs: entre autres: La Cerisaie, La Conférence des oiseaux, La TempêteLe Mahabharata… mais jamais on ne l’avait encore vu aussi longtemps diriger des exercices d’improvisation dans  un atelier de recherche qui est, par définition,  fermé au commun des mortels, avec autour de lui,  une dizaine d’acteurs et musiciens de différents pays.
C’est ici,  son fils Simon qui a réalisé ce documentaire exceptionnel où on le voit,  calme et attentionné diriger,  de main de maître,  différents exercices. A plus de quatre quatre vint ans, il a une lucidité exceptionnelle et une rigueur absolue dans le travail que pourraient lui envier nombre de jeunes metteurs en scène. Corriger, corriger encore corriger, c’est l’essentiel d’une pédagogie artistique mais Brook le fait avec beaucoup d’humilité, et souvent en ajoutant quelques réflexions personnelles pleines d’humour sur l’art et la pratique du théâtre.
La projection du films à l’Opéra-Théâtre d’Avignon commence par une formidable ovation quand il se dirige avec son fils sur la scène. « Très bonne précaution d’applaudir avant! mais attendez la fin. Je ne suis que le père. Et pour l’instant, nous n’avons rien à dire! ».
Brook fait faire à ses comédiens le fameux et très difficile exercice de la marche sur un fil qui n’existe pas: il y faut un calme qui est essentiel pour lui mais aussi une concentration,  une disponibilité physique extrêmes. Une comédienne indienne se lance, sous son regard exigeant mais bienveillant.
Brook insiste sur un point crucial pour lui: « Au théâtre, dit-il, c’est toujours l’imagination qui travaille ». L’exercice se prolonge avec d’autres comédiens et avec la scène de La Tempête entre le roi Prospéro et sa fille. C’est aussi brillant qu’intelligent et loin de toute prétention.    C’est un enseignement  comme on aimerait en voir dans les écoles de théâtre, et que nous  n’avons pas vue souvent, à l’exception  d’Andrewj Seweryn … qui fut longtemps comédien chez Brook.Quelle intelligence, par exemple,  de faire travailler ses acteurs avec l’aide d’un pianiste ou d’un batteur qui sont partie prenante dans cet acte pédagogique!

Le metteur en scène et enseignant chevronné insiste plusieurs fois sur le fait que » ce qui nous intéresse, c’est d’aller plus loin mais aucune de ces expériences n’a encore la qualité de ce que vous cherchez ». Brook n’est pas dupe et souligne que  » les écoles ont leur utilité mais jusqu’à un certain point ». C’est évident: Brook croit au travail d’une équipe mais aussi,  comme Jacques  Copeau,  à l’éclosion de la personnalité d’un comédien.  Il conclura en disant: « L’essentiel n’est pas d’avoir maîtrisé quelque chose mais de repartir le cœur plus léger ». Quelle leçon de théâtre!
  Le film de Simon  va à l’essentiel sait capter le regard de  Peter quand il parle au groupe. C’est un beau travail et d’une qualité d’images à la hauteur  de la pensée de Brook.  Cela aura été une des rares bonnes surprises de cette 67 ème édition d’un festival assez décevant.Le public  qui ne s’y est pas trompé,  a applaudi  les Brook père et fils, pendant de longues minutes… Enseignant de théâtre ou non, vous  aurez droit à une belle rencontre avec un homme exceptionnel. Offrez-vous ce DVD, vous le regretterez pas.

Philippe du Vignal

DVD 1h 26, coproduit avec Arte.

http://www.dailymotion.com/video/x11ael4

 


Pas encore de commentaires to “Peter Brook, sur un fil”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...