Chanson puzzle

Festival d’Avignon :  Chanson puzzle de  Noga et Patrick Bebey. 

Belle alliance de deux sourires : celui, éclatant, de la blonde helvète, et celui presque timide, du musicien camerounais.  Avec un piano un peu jazzy,  et quelques instruments africains (flûte, sanza…), ils créent à eux deux une musique vraiment populaire, que le public reprend parfois,  comme s’il la connaissait depuis l’enfance. Comme un Il pleut bergère qui aurait franchit les continents.
Mais ce n’est pas si simple, dans un métissage vraiment inédit. Les paroles sont parfois mélancoliques, avec une tendance quand même au happy-end, parfois drolatiques,en tout cas  toujours généreuses. C’est là que la chanteuse déploie le mieux sa bonne et belle voix, pleine, à l’aise dans les aigus, exacte dans l’articulation.
Les chansons mêlent le Français au Douala : une belle idée, stimulante, qui met pourtant un bémol- si l’on ose dire, s’agissant de musique- à notre plaisir. Mais elle est traitée avec modestie, si bien que  les timbres des différentes langues sont lissés, polis.
 C’est le défaut des qualités du spectacle… parfois trop bien élevé. On aime la présence simple et franche des deux chanteurs musiciens, mais on aimerait aussi  qu’ils s’autorisent à nous bousculer un peu.

Christine Friedel

Théâtre des Trois soleils à  21H

 


Pas encore de commentaires to “Chanson puzzle”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...