Matamore

 Festival d’Aurillac 2013

Matamore par le  Cirque Trottola et le Petit Théâtre Baraque.

 Nigloo, Branlotin, Bonaventure, Titoune et Mads: les cinq compères au fond de leur fosse aux illusions,  semblent au moins une douzaine tant ils se transforment au fil des séquences. Dans la bonne tradition du cirque, ils usent  et abusent  du boniment, dans des parades où ils montrent  ses muscles.
Il y a des beaux numéros de force avec le massif Boudu à la barbe fleurie, qui fait voler dans les airs sa partenaire Titoune, de l’adresse avec le fouet fauchant les roses, et une craquante démonstration de petit chien présenté comme « les fauves ».
Mais les installations d’agrès pour la voltige et un numéro de pistolet sont longuets.  » Mêlés pour  nous parler de l’âme humaine, chacun est terriblement  et délicieusement attachant, disent-ils,  avec son monde de prouesses, de  burlesque, ouvert au présent, ici et maintenant » Soit!  Et le public est ravi… Mais on  peut  regretter les autres spectacles de Branlotin et Nigloo qui étaient autrement insolites.

Edith Rappoport


Préalables d’Aurillac, 20 août

 

 


Pas encore de commentaires to “Matamore”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...