La conférence des oiseaux

Festival mondial des théâtres de marionnettes : La Conférence des oiseaux,  mise en scène de Jean-Louis Heckel

 

La conférence des oiseaux conf-oiseaux-esnam9-photo-christophe-loiseauLa ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a rencontré les directrices du festival Anne-Françoise Cabanis et Lucile Bodson directrice de l’Institut International de la Marionnette, entourée de ses élèves-comédiens. Jean-Louis Heckel, directeur pédagogique,  a mis en scène des élèves  dans une adaptation de cette fable persane du XIII siècle qui  raconte l’histoire du peuple des oiseaux, qui ont un jour décidé  de quitter le confort établi pour partir à la découverte de leur roi.
Ce texte mythique, qui avait  connu un grand succès,  avec la création de Peter Brook en 79 au festival d’Avignon, est une métaphore du destin humain. Il décrit la quête profonde d’hommes pour mieux se comprendre et pour mieux vivre. Et, pour incarner les oiseaux, le metteur en scène a travaillé avec  six élèves-comédiennes par les élèves de la neuvième promotion de l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette: brésilienne, allemande, russe, lituanienne et française.
  Ce qui impliquait  donc de trouver un langage commun. Chacune manipule des  marionnettes à gaine qui ont la  tête d’un oiseau, réalisées  par Pascale Blaison.  Un comédien et une comédienne jouent eux les maîtres de cérémonie pour nous introduire dans l’histoire.
Le spectacle qui  a été joué cinq fois seulement, n’a pas encore trouvé son rythme. Il y a, au milieu du spectacle,  une vidéo beaucoup trop longue, où, dans les coulisses, chacun des oiseaux se pose des questions quand à sa destinée.  Ce travail de fin de deuxième année est  encore  en devenir mais il y a déjà de beaux moments, quand, au début, les personnages sont représentés en ombre chinoise,  et, à la fin, où on s’envole par la pensée, avec une nuée d’oiseaux en liberté.
La Conférence des oiseaux affichait complet comme la plupart des représentations  ce week-end, ce qui doit faire réfléchir à l’organisation future de ce festival qui s’Avignonise, et où chaque spectacle ne se joue que quelques jours. Les salles sont d’emblée absolument pleines, et mieux vaut donc réserver à l’avance: tant pis pour  le spectateur curieux mais plus cigale que fourmi, qui se trouve fort dépourvu !

Jean Couturier

Théâtre de l’Institut de la Marionnette les 20 et 21 septembre.                   

 


Pas encore de commentaires to “La conférence des oiseaux”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...