For MG the movie-Homemade-Newark

For MG the movie-Homemade-Newark, chorégraphie de Trisha Brown par la Trisha Brown dance company

For MG the movie-Homemade-Newark photoTrisha Brown a pris sa retraite en 2012, et est aujourd’hui enfermée dans  la maladie d’Alzheimer.  Seules restent  ses créations, que sa compagnie perpétue,  aidée par Diane Madden et Carolyn Lucas, directrices artistiques associées, et  anciennes danseuses de la compagnie,
C’est l’occasion pour le public de  voir  trois pièces emblématiques d’une grande figure de la post modern dance, et beaucoup de spectateurs de cette première retrouvent ici le bonheur de leur première découverte de  Trisha Brown
La nostalgie est d’autant plus présente que la maladie qui emprisonne la parole de  la chorégraphe, désorganise gravement la mémoire mais  rend encore parfois perceptibles des souvenirs enfouis.
Les trois séquences présentées sont donc une sorte de  voyage dans le temps, comme dans l’esprit créatif d’antan de l’artiste. For MG the movie créée en 1991 est un hommage au créateur du Festival d’Automne, Michel Guy décédé la même année, qui avait  fait découvrir au public français entre autres Merce Cuningham et Trisha Brown.
Sur une musique mixant une partition de piano et des sons urbains, quatre danseuses et trois danseurs semblent répondre
durant trente minutes à des mouvements aléatoires, parfois à reculons, associé à des moments d’immobilité. Le tout  dansé devant un mur de fumée en fond de scène.
Homemade nous plonge dans la créativité de la Judson Memorial Church de New York en 1966; c’est  un court solo  interprété  par Vicky Shick, qui  reproduit celui de Trisha Brown à l’époque, une danse-musée surprenante et iconoclaste.
Quant à la dernière pièce,  Newark crée en 1987, elle est aussi remarquable  grâce à la scénographie
d’une grande   qualité plastique de Donald Judd. Cinq châssis de fonds colorés descendent des cintres et découpent l’espace de jeu dans une sorte de ballet qui s’ajoute aux mouvements des danseurs,  s’ajoute le ballet de ces panneaux mobiles. La danse devient ici une peinture abstraite vivante, réalisée avec une extrême précision.
Le spectateur qui découvre ces trois programmes d’une durée totale de 90 minutes, y assiste avec l’émotion d’une dernière fois  mais voit aussi  une œuvre qui pourrait s’inscrire dans  la programmation de la FIAC qui va  s’ouvrir…

Jean Couturier

Théâtre de la Ville jusqu’au 26 octobre;  un deuxième programme est présenté ensuite jusqu’au 1er novembre dans le cadre du Festival d’Automne.

 


Pas encore de commentaires to “For MG the movie-Homemade-Newark”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...