Danbé d’Aya Cissoko et Marie Desplechin

Danbé, texte d’Aya Cissoko et Marie Desplechin, concert narratif,  de et par Olivia Kryger, Pierre Barbaroux et Laurent Sellier.

 

danbe-1Le groupe (Mic)zzaj a mis en place un processus original de  » concert narratif sous casque « . Le public est convié à une sorte d’émission de radio en train de se faire : installez-vous sur des coussins ou sur des chaises, prenez votre casque, réglez-le comme il convient, regardez si vous voulez, et  le concert narratif commence.
Danbé est le récit d’une histoire vraie, tragique et exemplaire. Aya,  d’origine malienne , naît en France, y vit une joyeuse et douce enfance,  mais son père et sa petite sœur meurent dans l’incendie criminel de leur immeuble, au 22 rue de Tlemcen, à Paris.

La famille entre alors dans la douleur et le malheur : encore des morts, encore de la souffrance, mais pas de plainte. Le danbé, la dignité, le courage, laisse le visage impassible et les yeux secs. Encore du mépris. Contre cela, que faire ? Aya décide de faire de la boxe : non comme exutoire à une violence, mais tout simplement pour revendiquer sa liberté de fille. Elle travaille, elle encaisse. Elle devient championne de France, et pleure en entendant La Marseillaise, devient championne du monde…Et c’est encore le malheur. Mais toujours le danbé.
Le concert est organisé avec une parfaite rigueur, le récit sobrement animé de quelques gestes précis, comme on indique une direction. Et le travail du son, en accord avec celui de la voix, est d’une très grande beauté : musique en direct (guitares, claviers) et sons enregistrés permettent à la voix de faire vivre toutes les nuances,  et font aussi entrer le spectateur dans une communauté intime unique.

La vision naît par l’oreille, vaste et libre. Beauté sans pathos : le récit, terrible sur le déni de justice fait aux immigrés, et magnifique sur les actes de résistance et de générosité que cette injustice même provoque, est plein de respect et d’intelligence.
Aya dirait peut-être,  plein de danbé…

 

Christine Friedel

 Maison des Métallos, jusqu’au 22 novembre. T: 01 48 05 88 27

Danbé est publié aux éditions Calmann-Levy. On le trouve aussi dans la collection Points

  • contact

    arobase-bleu-sur-fond-orange

    philippe.duvignal (antispam, enlever antispam) @gmail.com

  • Méta

  • Articles récents

  • novembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Mots-clés

  • DAROU L ISLAM |
    ENSEMBLE ET DROIT |
    Faut-il considérer internet... |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
    | Cévennes : Chantiers 2013
    | Centenaire de l'Ecole Privé...