Suite n°1 « ABC

Suite n°1  ABC, composition et mise en scène de  Joris Lacoste. 

 

suite1_640Une chorale de vingt deux  interprètes investit la scène. Ils ne chantent pas, ils parlent. Un brouhaha de mots en français ou d’autres langues.
Dans cette Babel de la parole, on discerne des phrasés, des accents, des intonations, des rythmes… Puis, seuls ou par petits groupes, en chorus ou dialoguant, les comédiens entament un texte polyglotte qui rassemble des éléments aussi disparates que les recommandations de sécurité d’une hôtesse de l’air, les slogans d’Occupy Wallstreet, un commentaire sportif, une leçon de chinois, un poème de Schiller en allemand, les consignes d’un tutoriel de musique, une leçon de maths, une discussion entre amis au cours d’un dîner…
Ces paroles banales traitées comme un matériau sonore donnent à entendre des mélodies, des accents, des cadences, des répétitions, des exclamations, des cris, des mots d’ordre, des rires…une vraie symphonie des langues. Sous la direction rigoureuse d’un chef d’orchestre, ce chœur étrange donne ainsi une soixantaine de fragments (longs de vingt secondes à six minutes) puisés dans le fonds de L’Encyclopédie de la parole, un projet artistique qui explore l’oralité sous toutes ses formes.
Depuis 2007, ce groupe de musiciens poètes, metteurs en scènes, comédiens, socio-linguistes a collecté toutes sortes d’enregistrements sonores dans son entourage, dans la rue, ou encore à la télévision et sur internet. À partir de cette matière première, les membres de L’Encyclopédie de la parole ont créé des concerts, des conférences, une exposition, et un site internet à leur image.
Certains traiteront peut-être le spectacle d’exercice purement formel, mais ce concert, avec  toutes ces formes de locution, nous renvoie à la parole collective d’un grand corps humain polymorphe dont nous sommes tous membres. Et chacun peut y retrouver des sonorités familières, s’y reconnaître ou se moquer, ou essayer de deviner. Une connivence s’établit entre le plateau et le public pour son plus grand plaisir…

 Mireille Davidovici

 Nouveau théâtre de Montreuil. T: 01 48 70 48 80 jusqu’au 23 novembre. Prochain concert du 1au 3 avril Théâtre Universitaire de Nantes, scène de recherche et de création. T: 02 40 14 55 14. www.encyclopediedelaparole.org.

 


Archive pour 20 novembre, 2013

Rencontres à l’Ouest

Rencontres à l’Ouest

 

logo-Neutre-RAO-300x300Il faut saluer la belle initiative de mutualisation que constituent ces quatrièmes Rencontres de l’Ouest organisées cette année à Vendôme, dans les beaux locaux mitoyens de l’Hectare, scène conventionnée et du Minotaure. Le Centre, Limousin, les Pays de la Loire, le Poitou-Charentes et la Bretagne se relaient chaque année pour recevoir les nombreux programmateurs de ces cinq régions, et au delà.
Le principe est simple: chaque région sélectionne des projets de spectacles, en recherche de co-productions, de pré-achats, et/ou de lieux de résidence. Chaque équipe artistique dispose alors de vingt minutes pour présenter son projet. Libre à elle d’évoquer son parcours, de montrer des images fixes ou vidéo, voire même de proposer un extrait dansé, chanté ou joué. Ensuite, un parrain, directeur de salle ou de festival, vient dire pourquoi il apprécie le travail de cette compagnie et encourage les autres à acheter le spectacle!
Cette année, la maîtresse de cérémonie, gardienne du chronomètre et faiseuse de transition, était la journaliste Charlotte Lipinska qui s’est acquittée de sa tâche avec rigueur et humour! Un salon des compagnies était aussi proposé pour continuer les discussions de manière plus informelle pendant les temps de pause.
Sur deux jours, quinze projets : danse, théâtre, musique, cirque nouveau ou spectacle de rue monumental ont été présentés. On sentait les metteurs en scène un peu stressés dans cet exercice difficile, malgré la bienveillance de chacun et notamment des programmateurs, disposés à donner un peu de leur temps pour recevoir des projets artistiques, une fois n’est pas coutume !
On retiendra la commande d’écriture que Dany Simon, du Théâtre du Vestiaire, a passé à Sylvain Levey pour un texte ou il est question de sentiments entre deux jeunes garçons mais aussi… d’homophobie. La sensibilité de cette metteuse en scène est tournée vers le spectacle jeune public et on est impatient de découvrir ce Folkestone qui sera créé en décembre 2014 à Quimper.
Le groupe Vertigo s’engage lui aussi dans un beau projet, Le Monde merveilleux de Dissocia du britannique Anthony Neilson dont l’écriture âpre est proche de celle de Sarah Kane, mais avec des moments de comédie musicale et un brin de folie, et avec comme référence Brazil, le film de Terry Gilliam.
Après douze ans de rugby, Laurent Falguiéras a découvert la danse, et en même temps la part de féminité qui est en lui, malgré sa musculature! Avec un solo Je ne suis pas Jérôme Bel, il a une une façon humoristique de s’interroger sur ce qui le trouble et sur son identité changeante.
Enfin, le dernier projet présenté nous emmène sous une yourte faite maison par la compagnie Le Cirque Plein d’Air. Avec ses huit mètres de diamètre, elle se pose partout, et là où il n’y aurait pas de place pour un chapiteau. Ce petit cirque peut donc aller dans les villages, les quartiers ou les lycées… Le trio propose un mélange de portés et d’acrobaties en musique très prometteur, mis en scène par Rémy Balagué.

Julien Barsan

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...