Le Forum Culturel de Blanc-Mesnil fête ses vingt ans

 Le Forum culturel du Blanc-Mesnil fête ses vingt ans.

 

spectacle en répétition

spectacle en répétition

  Vingt ans, le bel âge… et surtout de la belle ouvrage ! Le Forum Culturel, scène conventionnée du Blanc Mesnil vient de souffler ses bougies au cours d’une soirée participative et festive.
Le maire, Didier Mignot et son équipe, accompagné de Daniel Feurtet, maire honoraire qui, vingt ans auparavant, avait fait ce choix politique de donner l’accès à la culture et à la création pour tous, dans une ville populaire de banlieue, poursuit les mêmes objectifs.
Cette politique mise en œuvre par l’élu à la Culture, Hervé Bramy, passe par le développement des équipements: médiathèque, conservatoire de musique et de danse, cinéma, forum culturel, « un bien commun de tous les habitants » et par la création d’une université citoyenne qui permette la rencontre avec les publics, dans et hors les murs.
Xavier Croci, le maître d’oeuvre, directeur imaginatif du Forum, pose des actes artistiques, poétiques et politiques, et s’engage auprès des habitants en tissant une programmation exigeante et ouverte. Spectacles, expositions, concerts, projections, rencontres et débats d’idées s’y déclinent dans une sensibilité interculturelle. Et le mot accueil a un sens fort ici, avec l’accompagnement de chorégraphes, comédiens et plasticiens, et de compagnies en résidence, mêlés à la vie du Forum, qui coproduit et diffuse leurs travaux.
Inséré depuis trois ans au Blanc-Mesnil, Le Théâtre Irruptionnel présentait en cet anniversaire, un spectacle conçu et réalisé avec les habitants, Le grand Ici. Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre en a écrit le texte, à partir de la parole collectée, et a rassemblé un chœur d’une cinquantaine d’habitants, dans une mise en scène qui signait aussi la fin de résidence de sa compagnie.
Des gradins pour le chœur, cinq pupitres pour les comédiens, des petites lumières comme des étoiles, un écran à l’arrière, l’essaim d’une ville : « Une ville de banlieue, vieille, jeune, grande, petite. J’y suis né. J’ai vécu ici, je ne peux aimer que ça, on se connaît tous…». Et le texte rapporte avec humour et fantaisie les péripéties du RER B toujours en retard, où l’homme perd ses repères, surtout s’il le compare au RER A qui dessert les banlieues chic de l’Ouest ; le bus 148 qu’on passe plus de temps à attendre qu’à emprunter, la ville coupée en deux et l’absence de centre ; les incidents, les jeunes, la racaille, les voyous, la bagarre, les cités, la police, les quartiers: la liste est longue et s’accélère et les images à l’écran  accompagnent cette accélération.
L’énumération se poursuit avec les rapatriés d’Algérie et l’arrivée des Pakistanais, l’idée d’un couvre-feu à 18h pour les filles, les femmes de la cité des Tilleuls, le linge qui sèche cité Casanova, le buffet à volonté du restaurant chinois, et avec Serge Reggiani qui chante Les Loups.
« J’aime cette ville mais je suis en colère. Ici, on fait des progrès en tolérance et en hospitalité… Manque un café sympa, comme à Paris… C’est quoi l’avenir ? Ici on se bat, le cœur bat ». Chaque petite étoile se rallume, un homme en kilt écossais fait battre la poitrine de chaque choriste  avec une mélodie au violon. « Ici, c’est la diversité puissance dix, plus l’infini, plus le mélange ».
La soirée se poursuit avec une pièce musicale,
Grand Bazar interprétée par le conservatoire régional départemental, et un concert de l’Orchestre national de jazz, intitulé The Party, sous la direction de Daniel Yvinec. L’utile et l’agréable sont au rendez-vous, et les habitants aussi.

Brigitte Rémer

Fête du 16 novembre 2013, au Forum Culturel du Blanc-Mesnil, 1/5, Place de la Libération. www.leforumbm.fr

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...