le Cri de la Girafe

Le Cri de la girafe de Richard Demarcy,  et Xavier Sauvage, chorégraphie de Chrysogone Diangouaya, mise en scène de Richard Demarcy.

ba0fae089504dbef11c19c8e29e92da7Cela se passe en Afrique, c’est une création à trois mains,  d’après un conte africain destinée à un public  à partir de cinq ans.
Il était une fois une girafe qui, parce qu’elle était la plus grande et la plus élégante de tous les animaux, se croyait supérieure à eux.  Mais, comme dit Richard Demarcy, le cri de la girafe en question n’existe pas;  en tout cas, la girafe, paisible animal des savanes et quand même très impressionnant dans son milieu naturel (si, si on on a vu ),  ne cesse ici  de se  moquer  des autres animaux qui, ici, sont tous de petite taille, ce qui n’échappe pas aux enfants : la tortue, le perroquet, le singe, le poisson-clown,  et même la grenouille. Un jour, un orage éclate et Dame Girafe tombe gravement malade…

Sur le plateau, un petit rideau de fond en tissu africain,quelques accessoires et costumes,  deux djembés et les autres instruments du musicien ( clavier, percussions, etc…). Règne sur la scène, Chrysogone Diangouaya, un formidable comédien/mime/danseur qui déploie son corps et sa voix avec une virtuosité  que l’on rencontre rarement en Europe.
Dès qu’il entre dans la peau d’un personnage,  soutenu par  la belle musique de Xavier Sauvage sur scène, il est tout de suite crédible et s’empare de ce conte, parfois un peu touffu et  compliqué comme tous les contes,  en partant du réel mais en  laissant la part belle à l’imaginaire des enfants qu’il emmène avec lui où il veut, avec la reprise en chœur de quelques petites phrases rythmées par le public.

Comme l’ensemble, bien dirigé et mis en scène par Richard Demarcy, dure quelque cinquante minutes, et comme on se laisse vite embarquer, le spectacle passe à la vitesse d’une girafe sans un cri!  Quand on a vécu en Afrique, il y même un sacré parfum de nostalgie dans l’air…
Si tous les spectacles pour enfants avaient cette qualité d’interprétation, cela irait sans doute mieux dans cette terra incognita- et pas toujours très bien peuplée-  du théâtre français…

Philippe du Vignal

Espace Paris-Plaine 13 Rue du Général Guillaumat, 75015 Paris T:01 40 43 01 82 jusqu’au 30 mars.

 


Archive pour 13 mars, 2014

le Cri de la Girafe

Le Cri de la girafe de Richard Demarcy,  et Xavier Sauvage, chorégraphie de Chrysogone Diangouaya, mise en scène de Richard Demarcy.

ba0fae089504dbef11c19c8e29e92da7Cela se passe en Afrique, c’est une création à trois mains,  d’après un conte africain destinée à un public  à partir de cinq ans.
Il était une fois une girafe qui, parce qu’elle était la plus grande et la plus élégante de tous les animaux, se croyait supérieure à eux.  Mais, comme dit Richard Demarcy, le cri de la girafe en question n’existe pas;  en tout cas, la girafe, paisible animal des savanes et quand même très impressionnant dans son milieu naturel (si, si on on a vu ),  ne cesse ici  de se  moquer  des autres animaux qui, ici, sont tous de petite taille, ce qui n’échappe pas aux enfants : la tortue, le perroquet, le singe, le poisson-clown,  et même la grenouille. Un jour, un orage éclate et Dame Girafe tombe gravement malade…

Sur le plateau, un petit rideau de fond en tissu africain,quelques accessoires et costumes,  deux djembés et les autres instruments du musicien ( clavier, percussions, etc…). Règne sur la scène, Chrysogone Diangouaya, un formidable comédien/mime/danseur qui déploie son corps et sa voix avec une virtuosité  que l’on rencontre rarement en Europe.
Dès qu’il entre dans la peau d’un personnage,  soutenu par  la belle musique de Xavier Sauvage sur scène, il est tout de suite crédible et s’empare de ce conte, parfois un peu touffu et  compliqué comme tous les contes,  en partant du réel mais en  laissant la part belle à l’imaginaire des enfants qu’il emmène avec lui où il veut, avec la reprise en chœur de quelques petites phrases rythmées par le public.

Comme l’ensemble, bien dirigé et mis en scène par Richard Demarcy, dure quelque cinquante minutes, et comme on se laisse vite embarquer, le spectacle passe à la vitesse d’une girafe sans un cri!  Quand on a vécu en Afrique, il y même un sacré parfum de nostalgie dans l’air…
Si tous les spectacles pour enfants avaient cette qualité d’interprétation, cela irait sans doute mieux dans cette terra incognita- et pas toujours très bien peuplée-  du théâtre français…

Philippe du Vignal

Espace Paris-Plaine 13 Rue du Général Guillaumat, 75015 Paris T:01 40 43 01 82 jusqu’au 30 mars.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...