Le Vice-Consul

photo de répétition

photo de répétition

 Le Vice-Consul, texte-théâtre-film, atelier-spectacle du groupe 41 de l’Ecole du Théâtre National de Strasbourg ,dirigé par Eric Vigner.

 

  Eric Vigner avait rencontré Marguerite Duras en 1993 à l’issue d’un atelier-spectacle, à partir de La Pluie d’été, qu’il avait réalisé avec les élèves du Conservatoire National. L’œuvre de l’écrivain depuis lors n’a cessé de l’accompagner : « Duras m’a donné le vocabulaire et les fondamentaux du théâtre que je désire faire : faire entendre au théâtre quelque chose de la littérature. »
Et en cette année centenaire de la naissance de l’écrivaine, c’est à nouveau dans le cadre d’un atelier avec des élèves/acteurs sortants qu’il poursuit l’exploration de son œuvre, avec Le Vice-Consul, cette fois du côté de l’Inde, .
Ce roman fait partie du cycle indien de Duras, avec La Femme du Gange, India Song et Son Nom de Venise dans Calcutta désert. »
Durant deux heures, ces jeunes acteurs nous emmènent avec fougue et sensibilité,vers une écoute dramatique et poétique du Vice-Consul. Scénographie, costumes, montage des textes sont travaillés avec esprit, et avec  humour ou/et  romantisme.

Les déclarations, les fragments de conversation de l’auteur, les moments musicaux, choisis avec perspicacité se logent, tout en souplesse et théâtralité dans cette mise en scène, et renforcent la tension dramatique et la violence sobre, comme retenue, magnifique de cette écriture poétique et politique. Cette tension mystérieuse, unique et érotique dans sa musicalité, à travers ses silences et dans son phrasé, vient, et avant tout, de la langue de Duras, si particulière, dont les élèves s’emparent joyeusement sous la direction exigeante et complice de leur metteur en scène.
Nous sommes, dès le début, et pendant la plus longue partie du spectacle, comme traversés par cette écriture singulière, parfois étrange et énigmatique dans sa forme. En effet, il s’agit là d’un roman et, se lancer avec une telle œuvre est pour ces élèves/acteurs un véritable défi, qu’ils relèvent facilement! Bravo…Accompagnés par l’intelligence poétique d’Eric Vigner qui est metteur en scène  mais aussi un artiste/explorateur de la littérature, et un musicien de l’écriture.
Allez entendre et voir Le Vice-consul. C’est à Aubervilliers mais vous partirez en voyage, loin, très loin, et avec Duras.

Elisabeth Naud

Théâtre de la Commune-CDN d’Auberviliers. T: 01 48 33 16 16 jusqu’au 19 juin

 


Autres articles

Pas encore de commentaires to “Le Vice-Consul”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...