Macbeth/Mansai Nomura

mansai-nomura-macbeth

 

 

Macbeth d’après l’œuvre de William Shakespeare, adaptation et mise en scène de Mansai Nomura, traduction des surtitrages en français de Miako Siocombe

 

Macbeth-290x290Produit par le Setagaya Public Theatre de Tokyo (voir Le Théâtre du Blog), le spectacle  créé il y a deux ans, a été réalisé par Mansai Nomura, un acteur des plus importants du cinéma, japonais, notamment dans Ran d’Akira Kurosawa, et du théâtre japonais, en particulier  du kyogen ( théâtre comique traditionnel) qu’il a abordé dès l’enfance.
Il a une grande admiration pour Shakespare, et avait déjà monté La Comédie des erreurs et Richard III.
Pour Macbeth, il a conçu une mise en scène des plus épurées, à partir d’un texte réduit à 90 minutes, et avec seulement cinq acteurs, soit lui-même dans Macbeth. Natsuko Akiyama, joue, elle, Lady Macbeth. C’est une actrice célèbre au Japon  et on pourra la voir  en 2015, dans Egg mise en scène par Hideki Noda au Théâtre National Chaillot. Et il y a trois excellents comédiens: Keitoku Takata, Keiji Fukushi et Keita Kobayashi, venus d’un autre milieu théâtral, celui du grand Shûji Terayama, cinéaste et dramaturge, créateur de la compagnie Tenjö Sajiki, décédé en 1983,  et que l’on avait vu autrefois à Paris, notamment dans Marie-Vison.
Ils jouent tous les autres rôles, en particulier les trois sorcières qui sont  très souvent en scène, et qui rappellent les personnages traditionnels de fantômes d’une partie du théâtre nô. Avec changement à vue de costumes pour endosser les autres personnages. Il y a juste quelques éléments de décor, des costumes somptueux,  et quelques accessoires; la mise en scène est donc focalisée sur le jeu. Ce qui donne un spectacle réglé avec la précision habituelle au théâtre japonais, qui rappelle l’esthétique du nô, avec une interprétation virtuose, et des plus ciselées.
Mais  les images qui se veulent impressionnantes, ne sont pas vraiment fortes: fumigènes, musique enregistrée omni-présente.. Et, comme le texte de la pièce est réduit à sa plus simple expression, cela  brouille les pistes et rend les dialogues finalement assez peu convaincants.
Macbeth est loin d’être une pièce facile-  on a eu encore récemment la preuve! – mais la mise en scène de Mansai Nomura, pour respectable qu’elle soit, a quelque chose d’un peu sec et de démonstratif et n’a pas vraiment emporté notre adhésion  ni celle  du public…

 

Philippe du Vignal

Spectacle joué  à la Maison de la Culture du Japon les 13 et 14 juin.

 

 


DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...