Les sept Jours de Simon Labrosse

Les sept Jours de Simon Labrosse de Carole Fréchette, mise en scène de Cendre Chassanne.

   La metteuse en scène avait monté cette pièce en 2012 à l’Agora d’Évry,  et vient de la reprendre  pour l’été au Lucernaire. Simon Labrosse est au chômage, mais résolument optimiste:  « Dans la vie il y a toujours de l’espoir ». Quand il était petit, il avait reçu une brique sur le cortex…
« Bon gars, mais grand malade », Simon Labrosse, cascadeur émotif, lance des annonces pour résoudre les crises de couple, ou la dette en la contrôlant à distance. Il envoie aussi d’autres propositions insolites. Sa spécialité, c’est la vie ordinaire, jour après jour, il se lance dans de nouvelles aventures qui devraient lui attirer la fortune, tout en déplorant le départ de son amie, Nathalie, partie faire de l’aide humanitaire en Afrique.
Il veut se faire flatteur d’ego: « Ne vous en faites plus, donnez de l’argent pour vous soulager de vos préoccupations », et  alléger les consciences! Ses autres propositions des plus fantaisistes se succèdent au long de la semaine. Son chum a beau lui dire,  avec un bel accent joual, que,  pour l’argent, c’est sans espoir, il s’obstine à envoyer des messages amoureux enregistrés à sa Nathalie, qui lui reviennent avec « inconnu à cette adresse ! ».
Le petit Laurent Lévy  interprète ce Simon Labrosse avec un humour réjouissant entouré de Léo son massif compagnon (Philippe Saunier), et d’une amicale Nathalie complice elle-aussi de Simon.

Edith Rappoport

Théâtre du Lucernaire jusqu’au 20 septembre, du mardi au samedi à 20 heures.  T:  01 45 44 57 34                                                                                       

 


Pas encore de commentaires to “Les sept Jours de Simon Labrosse”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...