soleil couchant

Soleil couchant  par le Tof Théâtre

Un vieil homme tremblotant en costume, un mouchoir sur sa tête chauve, marche  au bord de la mer dont  on entend le bruit du ressac. Il va s’asseoir sur un pliant; autour de lui, des bouts de tissu accrochés à de petits bâtons  qui flottent au vent.
  Il en plante certains et en arrache d’autres, puis enlève ses chaussures dont l’une pleine de sable, qu’il vide lentement. Il ne se passe rien, pas un mot n’est prononcé, alors que  les pièces sur le thème de la vieillesse sont plutôt du genre bavard, et pourtant ici, on est fasciné par cette lenteur d’un homme  silencieux  et en fin de vie, qui se bat pour tenir encore debout.
  Alain Moreau, qui manipule son double issu de son pantalon, a un rapport émouvant avec cette marionnette qui déguste un verre de bière, qu’il finira, lui, par boire… puisque la marionnette n’a pu le faire. La vieillesse, à part Le Roi Lear, et Le Cid, avec un personnage comme don Diègue… n’est pas un thème souvent traité dans le théâtre classique,  plus peut-être dans le théâtre  contemporain, avec  entre autres, La Vie est trop courte d’André Roussin, Tango viennois de Peter Turrini, La Maison du lac de Jean Anouilh, Harold et Maud de Colin Higgins, ou encore Portraits de William Douglas-Home .
« Si on regarde ce que j’ai créé comme spectacle, dit Alain Moreau, il y a toujours les grands-parents… quelque chose m’intéresse là-dedans. Je ne suis pas quelqu’un de particulièrement angoissé mais je pense que c’est bien de se préparer. Et puis, je suis assez attentif aux personnes âgées qui m’entourent. Mes grands-parents, que je n’ai plus maintenant… mais je suis quelqu’un d’instinctif aussi et c’est sur le moment que j’ai envie de faire des choses ».

C’était le spectacle d’ouverture lors de la présentation de saison du Mouffetard Théâtre des Arts de la Marionnette, enfin doté d’un lieu après vingt ans d’errance. Il y aura  une dizaine de spectacles, dont certains seront joués ailleurs. Ainsi J’oublie tout entre autres de Jean-Pierre Larroche et ses Ateliers du spectacle sera présenté au Carreau du Temple du 4 au 12 octobre.
Et du 5 au 31 mai, la Biennale internationale des Arts de la Marionnette présentera des compagnies d’arts de la marionnette parmi les plus reconnues au monde. Créée en 2001, elle est organisée par le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette, la Maison des métallos et la Ville de Pantin. Avec une grande diversité : pour adultes, pour enfants, pour tous publics, à l’intérieur, à l’extérieur, sur petit ou grand plateau, avec ou sans texte, avec marionnettes, objets ou images… La marionnette a maintenant en France une  existence indéniable

 Edith Rappoport

 Le Mouffetard Théâtre des Arts de la Marionnette 73 Rue Mouffetard, 75005 Paris T: 01 84 79 44 44

www.lemouffetard.com

 

 

 


Pas encore de commentaires to “soleil couchant”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...