Hamlet par le collectif La Jacquerie

 

imageDanemark la Tragédie d’Hamlet de William Shakespeare, traduction de Pascal Collin par le collectif Jacquerie, adaptation et mise en scène de Joan Bellviure

 Après la disparition l’an passé d’Alain Mollot, metteur en scène et fondateur du Théâtre de la Jacquerie qui était implanté à Villejuif depuis 1985, son équipe a décidé de poursuivre son action et de constituer le Collectif Jacquerie, mené par Joan Bellviure, Véronic Joly, et par Laurence Clauzel, son administratrice.   Nous sommes dans une salle de sports contemporaine; les acteurs s’agitent autour d’une table de ping-pong où l’un d’eux, allongé en travers, sert de filet; sur des musiques des années 70, ils placent des chaises de cuisine d’aujourd’hui, et recouvrent la table d’une nappe blanche pour le repas de noces de Gertrud et  Claudius, le frère assassin du défunt roi, père d’Hamlet.   Un  grand portrait de Claudius est déployé qui narguera Hamlet jusqu’à l’issue fatale de la tragédie. Hamlet renverse la table, au moment où il est invité par son oncle à le considérer comme son nouveau père, puis disparaît derrière  son portrait : «Notre époque est détraquée, ô maudite fatalité qui m’a fait naître pour la remettre en marche !».   Polonius s’agite, pendant que Rosencrantz et Guildenstern jouent au golf, Hamlet en cravate et caleçon, feint la folie  puis met son pantalon que lui apporte Polonius. Hamlet a décidé, comme on le sait, de démasquer le meurtrier en faisant interpréter par une troupe de comédiens en visite au château, le meurtre de son père par Claudius. « Nous sommes tous de parfaits salauds, dit-il, ne crois aucun d’entre nous ! ».   Il y a ici une étrange  fusion entre l’époque élisabéthaine, avec des objets et des costumes quotidiens, et la nôtre, avec un texte qui résonne de toute la violence d’aujourd’hui. Sept acteurs seulement endossent avec rapidité les costumes des différents personnages. Les images,à la fois tragiques et comiques, réussissent à nous faire réfléchir. »La victoire obtenue par la violence, disait Gandhi, équivaut à une défaite, car elle est momentanée ». Un pari difficile de dramaturgie et de mise en scène qu’ont réussit Joan Bellviure et le collectif de la Jacquerie…

Edith Rappoport

Théâtre Romain Rolland de Villejuif, Salle Églantine jusqu’au 17 novembre, les jeudi et vendredi à 20h30, les samedi et lundi 19h e dimanche à 16h. T: 01 49 58 17 00, www.trr.fr       

 


Pas encore de commentaires to “Hamlet par le collectif La Jacquerie”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...