Paradis Lapsus

Paradis Lapsus conception, mise en scène et chorégraphie de Pierre Rigal

IMG_5583Dans le cadre de la Belle saison avec l’enfance et la jeunesse, Pierre Rigal présente un plaisant spectacle de cinquante-cinq minutes, entre conte, danse et chanson; il nous transporte dans un univers futuriste où de grosses télécommandes, manipulées par une comédienne narratrice, Gisèle Pape, régissent deux humains métamorphosés en robots: un danseur, Julien Saint-Maximin et une danseuse, Camille Régnault.
Gisèle Pape a pour objectif de réparer les voix perdues de ces deux candidats à une romance fragile : «Ils vont s’embrasser, ils vont  s’aimer et ils vont se détester», prédit-elle, et redevenir ainsi, de plus en plus humains. Au début de leur rencontre, leur voix n’est pas la leur ; un haut-parleur dissimulé sur leur thorax émet des sons métalliques, et ils n’ont que leur corps pour s’exprimer.
« Lapsus chorégraphiques et lapsus verbaux, dit Pierre Rigal, se répondront, se confondront dans une danse du trébucher.» Sa chorégraphie habile, entre hip-hop et mouvements de gymnastes, est d’autant plus instable qu’elle se développe parmi des trappes et marches d’escalier à différents niveaux. Mais les danseurs de hip-hop s’adaptent parfaitement à ce milieu.
L’ensemble est agréable à découvrir et convient aux adolescents comme aux adultes, en quête d’une identité naissante ou perdue. Sous une apparence naïve, proche parfois de la bande dessinée, cette création pose la question du langage, du sens des mots et de nos affects. En mettant en scène deux candidats en proie à l’incertitude permanente d’une quête amoureuse, il pose aussi, à la fin , une question importante : peut-on  avoir du sentiment pour l’autre, si l’on ne s’aime pas soi-même?

 Jean Couturier

Théâtre National de Chaillot jusqu’au 25 novembre           

 


Pas encore de commentaires to “Paradis Lapsus”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...