Discours à la nation

Discours à la nation, texte et mise en scène Ascanio Celestini, conception et interprétation David Murgia

p183766_5Comment vivre dans un pays où il pleut sans discontinuer et où la guerre fait rage ?

Se munir d’un pistolet et, bien sûr, d’un parapluie. Tant pis pour ceux qui n’en ont pas. C’est la loi du plus fort qui règne, comme le personnage qui habite cette contrée s’emploie à nous le démontrer. Il démonte, de ce fait, les processus d’une sociéaté de classes, où celui qui possède a le droit d’écraser les êtres « inférieurs », où l’on prône le vol car l’argent sale n’a jamais souillé les mains de quiconque, et le pain dérobé a le même goût que celui gagné à la sueur de son front … Usant de la parabole du loup, de la chèvre et du chou, il explique que la chèvre peut bien manger le chou, et le loup la chèvre, du moment qu’on se place du côté du loup.
Prenant le parti des patrons, des politiciens libéraux, des marchands de canons, David Murgia tient la scène pendant une bonne heure, avec une belle énergie, sans temps mort. Il décortique, de sketch en sketch, les processus de l’exploitation de l’homme par l’homme, de l’exclusion des migrants, plaidant en faveur des inégalités que la société engendre en toute légalité. L’écriture d’Ascanio Celestini est brillante ; il maîtrise parfaitement la rhétorique : hyperboles et antiphrases constituent la base d’un discours ironique qui n’hésite pas à grossir le trait pour faire ressortir la cruauté du monde.
Quand un auteur de talent s’associe avec un comédien non moins doué, on s’attend à un show éclatant. Avec l’indignation comme moteur, on ne demanderait qu’à être convaincu. Cependant, le Discours à la nation, à vouloir faire flèche de tout bois, ne fait pas toujours mouche. On regrette aussi que les interventions de Carmelo Prestigiacomo à la guitare restent bien timides. Mais, ceux qui se laisseront tenter par le spectacle seront séduits par la grande intelligence du jeu d’un acteur hors pair.

Mireille Davidovici

Théâtre du Rond-Point, jusqu’au 1er Février. T. O1 44 95 98 21 www.theatredurondpoint

Tournée en Belgique : 3-7 février, Atelier Jean Vilar, Louvain-la-Neuve ; 10 février, Maison de la Culture, Dinant ; 12 février, Centre Culturel, Nivelles , 27 février, Anderlecht ; 28 février, Vielsam ; 3-7 mars, Théâtre national, Bruxelles ; 10 mars, Centre Culturel de Bertrix ; 26-29 mars, Mnema, Liège.
En France : 17-18 mars Scène nationale de Saint-Nazaire ; 19-21 mars, Le Grand T, Nantes ; 23 mars, Halles aux grains, Blois ; 31 mars Théâtre des Bergeries Noisy-le-Sec.

 Le texte est publié aux éditions Noir sur Blanc

 

 


Autres articles

Pas encore de commentaires to “Discours à la nation”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...