Les amours inutiles

Les Amours inutiles,  d’après des nouvelles de Guy de Maupassant, mise en scène d’Eric Vanelle

 4-theatre5L’International Visuel Théâtre, carrefour culturel pour sourds et entendants, est installé depuis plusieurs années dans l’ancien théâtre du Grand Guignol qui a été joliment rénové.  Dans le hall, les débats sont très animés mais dans le plus grand silence, puisqu’ici, on communique en langue des signes; on n’entend donc que des rires ! Au bar, pas d’autre moyen, que de désigner sur un tableau noir pour avoir la consommation désirée, et on est  guidé en silence jusqu’à nos places par deux personnes sourdes. Le spectacle de cette compagnie de Toulouse qui s’est beaucoup joué en Midi-Pyrénées, est adapté de quatre nouvelles de Guy de Maupassant, et interprété en langue des signes avec un humour réjouissant par trois comédiens sourds, doublés par des entendants.    Dans Le Moyen de Roger, publié en 1885 dans le journal Gil Blas,  un jeune homme, Roger,  au moment de consommer son mariage avec une jeune veuve très libertine, est déconcerté et se retrouve impuissant. Pour ne pas continuer à subir ses caprices, il s’enfuit au bordel où il regagne sa virilité, puis en revient pour consommer son mariage… sans plus de discussions.  Le Lit 29, c’est le titre d’une nouvelle où un capitaine qui porte beau, doit abandonner sa maîtresse pour partir à la guerre. Elle a transmis sa syphilis à tous les Prussiens qui l’ont fréquentée et il la retrouve à l’hôpital mais,  lâchement, ne répond à ses appels au secours qu’à sa dernière extrémité. Mais, plus que lui, elle aura gagné la guerre en contaminant l’ennemi…  Dans La Serre, Monsieur Le Rebour, boutiquier de son état, est un bon vivant mais il a épousé une femme revêche qu’il finit par ne plus supporter, mais qui se laissera enfin dompter. Et dans L’inutile Beauté, une jeune et jolie femme, condamnée à subir des grossesses à répétition, se révolte enfin, après avoir donné le jour à sept enfants! Sa détermination finit par avoir raison de son égoïste époux qui en tombe alors amoureux.   Ce spectacle en langue des signes, est interprété avec une grande finesse et un bel humour par d’excellents comédiens, Martine Cros, Lucie Lataste, Corinne Mariotto, Delphine Saint-Raymond et  Éric Vanelle.. Le spectateurs, pour applaudir, agitent les mains en l’air.

Edith  Rappoport.

Spectacle vu à l’International Visuel Théâtre, le 14 février.

 


Pas encore de commentaires to “Les amours inutiles”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...