La Cuisinière, Compagnie Tout en Vrac

Festival d’Aurillac:

La Cuisinière, Compagnie Tout en Vrac, mise en scène de Charlotte Meurisse

 

la-cuisiniere_19Puisant avec une gourmandise rosse dans l’imagerie publicitaire américaine des années cinquante, le spectacle met le feu à nos représentations de la bonne ménagère à ses fourneaux. Sur un plateau surélevé, une cuisinière flambant neuve telle qu’on peut en voir dans les vitrines. Moderne, rutilante, tellement pratique. La «machine», objet très récalcitrant comme le théâtre burlesque les affectionne,  est l’adversaire de la cuisinière en chair et en os.  Quand elle débute sa recette, «la tarte choco-caramel meringuée sur son lit de compote de pommes», c’est encore une pin-up bcbg, un peu coquine toute de même. Elle suit avec application les directives données par l’animatrice radio, swinguant sur la voix suave de Frank Sinatra. Mais sa maladresse nous parachute rapidement dans une esthétique de cartoon, où se succèdent gags visuels et sonores. Dans ce duel sans paroles avec l’évier, le fouet et autres accessoires, l’épouse parfaite se mue en trois coups de cuillère à pot, en femme au foyer désespérée. Quête impossible de l’ingrédient rare (du vécu!), réparation de la fuite d’eau avec du chewing-gum, allumage du four à l’essence pour réparer l’oubli du préchauffage… A chaque étape de la recette, elle franchit un nouveau palier de l’hystérie. Si tout se délite, se déglingue, part en feux d’artifice, flammes et jets d’eau, la mécanique du rire tourne quant à elle de façon impeccable. Bravo au bricoleur de génie, le scénographe Nicolas Granet. Cette jouissive entreprise d’autodestruction de la machine, au crescendo ravageur, ménage de multiples surprises. Les enfants sont ravis : c’est sale, débraillé, rythmé. Les plus grands savourent un humour à la Tex Avery.    Noémie Ladouce, seule en scène dans ce ballet punk-rock, est une diabolique performeuse. Son corps-à-corps avec la cuisine, façon catch affriolant, nous emporte, comme la fougue rocailleuse de Janis Joplin. A la fin,  il y a un feu de joie célébrant la libération de la femme !

 Stéphanie Ruffier

Festival d’Aurillac, du 20 au 22 août, emplacement 77, à 19h 30. Et le 28 août à Uriage-les-Bains;  le 29 août place Libre,  Le Touvet; le 18 septembre au Théâtre de Givors.

 http://toutenvrac.net/

 

 


Autres articles

Pas encore de commentaires to “La Cuisinière, Compagnie Tout en Vrac”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...