Vente de costumes de la société Régifilm

Vente de costumes de la Société Régifilm.

   imageC’est un Paris à la Robert Doisneau qui accueille les visiteurs dans le couloir menant à la découverte de 15.o00 costumes environ, avant la liquidation définitive de la société Régifilm.
Un endroit qui va, bien sûr, disparaître au profit d’un café branché pour bobos suffisants, consommant des produits alimentaires hors de prix! La crise structurelle de la société française n’est pas la même pour tous… Jean-Claude Alexandre nous accueille ici avec nostalgie : faute de repreneur, ce patrimoine culturel parisien va disparaître, et une grande partie de la collection Pathé costumes va donc être vendue par lots au plus offrant.
La dernière vente d’accessoires et d’objets de cette maison a fait la joie des brocanteurs et antiquaires qui, comme le dit Philippe Delerm dans son dernier livre, «Ont toujours l’air de s’ennuyer dans leurs foires aux antiquités-brocante. Cela fait partie de la stratégie». Que vaut «Une petite veste noire en reps et velours, une grande robe en résille noire et rose » portée par Madame Ingrid Bergman pour  Elena et les hommes de Jean Renoir en 1956″, ou « un costume fin XIXème porté par Monsieur Omar Sharif pour Mayerling de Terence Young en 1968 « ?  Cela n’a pas de valeur, seule la mémoire sensorielle est importante. Dans un monde où le livre disparaît au profit du numérique, il est presque normal que ces secondes peaux des acteurs disparaissent également. Mais ce sont les seuls témoins palpables du travail des créateurs de l’époque, que cela soit pour le cinéma, le théâtre ou la télévision.  La société familiale Régifilm existait depuis 1959 et louait son matériel aux différentes structures du spectacle. Bien sûr, l’État ne se préoccupe pas de ce genre de patrimoine, trop ancien et poussiéreux!  Si vous avez une âme nostalgique, si vous aimez encore le monde du spectacle vivant, venez voir ce lieu, venez touchez et sentir ces costumes, venez leur rendre hommage ainsi que, d’une certaine façon, à ces milliers de comédiens, qui, connus ou pas, les ont porté. Venez parler à ces fantômes de vie, ils vous en seront reconnaissants…  

Jean Couturier  

Vente Ader Nordmann, à Régifilm, 60 rue Amelot 75011, les 9, 10, 11 septembre. www.ader-paris.fr

www.drouotlive.com   


Archive pour 7 septembre, 2015

Vente de costumes de la société Régifilm

Vente de costumes de la Société Régifilm.

   imageC’est un Paris à la Robert Doisneau qui accueille les visiteurs dans le couloir menant à la découverte de 15.o00 costumes environ, avant la liquidation définitive de la société Régifilm.
Un endroit qui va, bien sûr, disparaître au profit d’un café branché pour bobos suffisants, consommant des produits alimentaires hors de prix! La crise structurelle de la société française n’est pas la même pour tous… Jean-Claude Alexandre nous accueille ici avec nostalgie : faute de repreneur, ce patrimoine culturel parisien va disparaître, et une grande partie de la collection Pathé costumes va donc être vendue par lots au plus offrant.
La dernière vente d’accessoires et d’objets de cette maison a fait la joie des brocanteurs et antiquaires qui, comme le dit Philippe Delerm dans son dernier livre, «Ont toujours l’air de s’ennuyer dans leurs foires aux antiquités-brocante. Cela fait partie de la stratégie». Que vaut «Une petite veste noire en reps et velours, une grande robe en résille noire et rose » portée par Madame Ingrid Bergman pour  Elena et les hommes de Jean Renoir en 1956″, ou « un costume fin XIXème porté par Monsieur Omar Sharif pour Mayerling de Terence Young en 1968 « ?  Cela n’a pas de valeur, seule la mémoire sensorielle est importante. Dans un monde où le livre disparaît au profit du numérique, il est presque normal que ces secondes peaux des acteurs disparaissent également. Mais ce sont les seuls témoins palpables du travail des créateurs de l’époque, que cela soit pour le cinéma, le théâtre ou la télévision.  La société familiale Régifilm existait depuis 1959 et louait son matériel aux différentes structures du spectacle. Bien sûr, l’État ne se préoccupe pas de ce genre de patrimoine, trop ancien et poussiéreux!  Si vous avez une âme nostalgique, si vous aimez encore le monde du spectacle vivant, venez voir ce lieu, venez touchez et sentir ces costumes, venez leur rendre hommage ainsi que, d’une certaine façon, à ces milliers de comédiens, qui, connus ou pas, les ont porté. Venez parler à ces fantômes de vie, ils vous en seront reconnaissants…  

Jean Couturier  

Vente Ader Nordmann, à Régifilm, 60 rue Amelot 75011, les 9, 10, 11 septembre. www.ader-paris.fr

www.drouotlive.com   

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...