Marvin par le Puppet Theatre Ostrava

Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes  de Charleville-Mézières

 

Marvin  par  le Puppet Theatre Ostrava

Aux côtés des excellents Anges au Plafond, il y avait un artiste invité, jeune tchèque d’origine brésilienne, Duda Paiva. D’abord danseur, il commence par étudier le théâtre pour se former ensuite à la danse puis voyage dans le monde entier à la rencontre d’autres techniques ; plus tard, il intègrera la marionnette à ses chorégraphies.
 Ses spectacles mélangent avec bonheur, danse, mouvement et manipulation de marionnettes. Duda Paiva est l’auteur du « puppet partiture », un style qui se propose de présenter une seule idée dans deux corps différents et qui a fait son succès. Jeune, mais déjà habitué du festival de Charleville, il avait triomphé avec Bastard en 2011  et Bestiaires en 2013.
  Marvin est le deuxième spectacle jeune public de Duda Païva, il signe la mise en scène, la création des marionnettes et les masques pour le compte du Théâtre de marionnettes d’Ostrava en République Tchèque.
 Pour le rôle-titre, on retrouve Filip Stanêk, un danseur issu de l’Opéra d’Ostrava qui interprète un petit garçon dans un pensionnat. Il s’y ennuie et, perdu dans ses livres, improvise une chorégraphie avec les ouvrages, jongle avec, se cache derrière, jusqu’à être pris en faute par les surveillantes.
 Il reçoit une lettre de ses parents  lui disant qu’ils doivent partir en voyage et qu’ils ne pourront pas passer Noël avec lui. Ils lui font néanmoins parvenir un cadeau détenu par les gouvernantes mais qu’il attrapera quand même.  Le petit garçon découvre alors un énorme Mickey tout flasque, en mousse, et si grand qu’il peut entrer dedans, dans un ballet drôlatique, dans sa tête mais  ses jambes sortent par la bouche de la peluche.
 Il rencontre son double, puis  une petite fille dont il va tomber amoureux,  et une grand-mère démembrée assez terrifiante et agonisante.
  Avec peu de mots (pour être visible partout dans le monde) et dans une mise en scène très soignée, ce spectacle ravit les spectateurs de tout âge. Filip Stanêk se révèle parfait  dans le rôle de Marvin, sautillant et innocent comme le sont les enfants, mais sans jamais tomber dans la mièvrerie.
Son côté aérien et léger va bien avec les rêveries qui nous sont proposées sur le plateau. Le mélange entre le jeu du comédien, et celui des marionnettes de grande taille et de comédiens grimés, donne une réelle profondeur de champ et une richesse à la pièce.
Les marionnettes sont faites d’une mousse qui permet de les comprimer, et de les faire naître presque mystérieusement…
Même si on ne saisit pas toujours bien le sens des scènes, il y a une très belle unité dans le jeu et les enfants présents dans la salle n’ont pas fait un bruit ! Espérons que nos scènes nationales ou des grands plateaux auront vu cette première française et la programmeront !

Julien Barsan.

Image de prévisualisation YouTube

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...