Merlin, Cycle I- Table ronde

Merlin, Cycle I-Table Ronde d’après Merlin ou la Terre dévastée de Tankred Dorst

 merlinTankred Dorst, (89 ans) s’était d’abord et surtout fait connaître en Allemagne, comme dramaturge du metteur en scène Peter Zadek (1926-2009) dans les années soixante/soixante-dix. Tous deux ont traversé la deuxième guerre mondiale et ses tragédies (l’exil en Angleterre pour  Peter Zadek quand Hitler prend le pouvoir en 1933, la Wermacht et la prison pour Tankred Dorst). Ils ont ensuite mené au théâtre, une réflexion et un travail où se mêlent la fable et la question des utopies et du politique.
La jeune compagnie En Eaux Troubles réunit un metteur en scène, douze comédiens, deux éclairagistes, un compositeur, un décorateur, une costumière, un créateur sonore, tous issus d’écoles comme l’E S A D à Paris , l’E R A C, les cours Florent et Claude Mathieu, et le C F P T S… Il se sont lancés dans un théâtre jubilatoire et brut, à l’esthétique épurée.

  Avant le début du spectacle, un homme est déjà présent, assis  en fond de scène, en habit noir,comme sa chevelure et son bouc. Il ne fait aucun cas de notre arrivée et tapote fiévreusement sur son téléphone mobile. Juste au-dessus, un écran de surtitrage affiche l’obligation d’éteindre son portable. On comprend déjà que les règles ne seront pas toujours respectées.
  Les spectateurs sont apostrophés par un jeune homme en haillons qui demande l’aumône en hurlant et en s’excusant, puis qui nous présente sa sœur excessivement enceinte ! On la croirait sortie du Père Noël est une ordure.
Ne sachant pas qui est le père de son enfant, ils se mettent à le chercher dans le public. Un acteur complice s’insurge et joue son rôle de grincheux : tout cela est aussi bon enfant qu’un peu agaçant… Soudain, au milieu des cris, la fille accouche devant nous. Tous les autres comédiens envahissent alors  le plateau.
C’est le chaos de la création, celle de la nature cette fois. Toute la troupe bouge, vit, se transforme; on voit le minéral, les eaux, les forêts… Enfin, un homme naît, seul, nu, et devant nous, son évolution vers l’âge adulte en accéléré. Le père se déclare enfin, il s’agit du sombre personnage du début qui se dévoile : il est Satan, le Diable…
Puis nous entrons dans la Légende de la Table ronde, revue par Tankred Dorst . Avec le roi Arthur, Guenièvre, Lancelot, Perceval… «L’Histoire s’écrit,  dit-il, elle s’invente en se racontant». Alternance du jeu des corps et de la pensée: l’écriture scénique est fluide, énergique et  judicieuse.
  Le spectacle dure près de quatre heures. Avec une première partie, claire et linéaire dans sa narration mais aussi dans ses effets. Avec huit héros, elle raconte la genèse de La Table Ronde et pose sa philosophie. La deuxième partie, plus complexe et plus sombre, montre la chute des idoles, et révèle l’échec d’un idéal rêvé par les hommes et détruit par ces mêmes hommes.
Fautes et failles se révèlent : c’est le temps de la terre brûlée, et celui de nouvelles générations qui veulent s’affranchir du poids de l’Histoire et de leurs aînés. Le scénario bascule: effets de fumigènes: la lumière s’écrit autrement, plus ciselée, et  l’ombre et les ténèbres s’invitent.  
 Mais il y a quelques faiblesses dans la distribution. La deuxième partie demanderait plus de maturité. Conscients, les acteurs se justifient de leurs choix: le texte de Tankred Dorst, disent-ils, est composé d’une centaine de tableaux, et il faudrait une douzaine d’heures pour le jouer dans sa totalité… Leurs aînés justement s’y sont frottés ! Ici, on a l’impression  d’une mosaïque un peu hétéroclite, aux  morceaux obligés (la Fée Morgane, le bâtard d’Arthur, la quête de Perceval…). Mais personne ne démérite et l’engagement de tous ne faiblit pas.
Cette jeune compagnie abrite bien des talents: et ce travail est foisonnant de recherches, avec une occupation de l’espace, des effets, un son et une musique remarquables. Et l’acteur choisi pour  jouer Merlin, n’est pas blanc !

 Gérard Cherqui

Cinq représentations ont eu lieu fin septembre 2015, accueillies par le Théâtre du Soleil, Cartoucherie de Vincennes.

 

 


Pas encore de commentaires to “Merlin, Cycle I- Table ronde”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...