Ruy Blas

Ruy Blas, ou La Folie des moutons noirs, d’après Victor Hugo, mise en scène d’Axel Dhrey

 

8a097b_963211f861624480a41c786ff1b918f6Critique grognon, spectateur mécontent: si vous préférez assister à une représentation de Ruy Blas, non d’après, mais de Victor Hugo, plutôt qu’à cette «fantaisie», votre critique est disqualifiée, car vous n’êtes que des pédants sans humour! Les Moutons noir vous ont brouté l’herbe sous le pied, et il ne vous reste alors qu’une solution, quitter la salle!
 Ce que nous avons fait après trente-quatre minutes du spectacle… Sollicitations bruyantes du public, rires forcés, timides audaces qu’on nous présente comme «une expérience unique et originale» (sic) n’apportent rien au drame de Victor Hugo. Là, où l’on espérait un plus, on a un moins : équation négative! Hugo+ Louis de Funès+ Yves Montand + Les Moutons noirs (comédiens pourtant formés à bonne école) : on y perd, en charme, en émotion et en rire franc. Pire, on y perd aussi en respect : on se sent méprisé.
Trop bêtes pour supporter Victor Hugo ? Trop faibles pour son lyrisme et son culot ? On attend toujours une étincelle dans les scènes ajoutées pour «ouvrir en grand les portes de la comédie» (sic) aux personnages de Ruy Blas. Passons sur le décor, encombrant, malcommode et, pour tout dire, très laid.
Voilà, et rien ne laissait espérer que le reste du spectacle puisse retourner la situation en sa faveur. Et cela nous fait penser à une interprétation récemment entendue de l’expression «mouton noir» : ce ne serait pas la victime expiatoire, mais un animal dressé à conduire le reste du troupeau à l’abattoir… On n’en est pas là, mais attention  surtout à ne pas confondre populaire et populiste.
Le public a droit, et sans restriction aucune, à un théâtre «plus» : plus intelligent, plus étonnant, plus courageux, plus travaillé…

 Christine Friedel

 Théâtre 13, jusqu’au 13 décembre.

 

 

 


Pas encore de commentaires to “Ruy Blas”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...