Cœur d’acier de Magali Mougel

Cœur d’acier de Magali Mougel, mise en scène de Baptiste Guiton

MG_4910Baptiste Guiton a passé commande d’un texte à cette auteure qui apprécie les contraintes de l’exercice. Cœur d’Acier? Le nom d’une radio mise en place par la C.G.T., lors des conflits qui ont bouleversé la sidérurgie lorraine.
L’action se situe à Florange,  dont les hauts-fourneaux ont été abandonnés par Arcelor Mittal en 2012. Dans le projet initial de Magali Mougel, le personnage central était Edouard Martin, syndicaliste actif dans la lutte pour le sauvetage de cette industrie; élu député européen, il n’avait pas pu empêcher les décisions de la multinationale et avait été alors considéré comme un traître par ses anciens camarades. 
    L’auteure et le metteur en scène ont préféré axer la pièce sur les conflits qui agitent une famille pendant les cinq jours précédant l’expropriation de l’usine au profit d’un vaste centre de loisirs. Le père évoque avec nostalgie le travail dans les hauts-fourneaux, la lave rougeoyante de l’acier en fusion, et sa fierté d’avoir été un ouvrier au beau savoir-faire hérité de son père. Mais il a mal géré ce changement de vie et élève des pigeons qu’il consomme pour son usage personnel plutôt que de les commercialiser !
Sa fille, Anna, 17 ans, supporte mal ce fatalisme mais doute de l’efficacité de ses études; elle hésite entre accepter la mutation du pays et travailler pour le parc de loisirs qui va se créer, ou résister en menant des actions violentes. Tiphaine Rabaut-Fournier incarne, avec naturel et vivacité, Anna, tiraillée entre les illusions de l’enfance et la dure réalité actuelle. Bobby, son frère, un adolescent dans un état-limite, souffre du manque d’ambition de ses parents et rêve d’être adopté par Lakshmi Mittal en personne…
Antoine Besson, comédien original qu’on voit régulièrement sur la scène du T.N.P. de Villeurbanne, compose un personnage exceptionnel au point d’éclipser les autres.  A la sortie du théâtre, des jeunes gens enthousiastes ne parlaient que de lui !

Baptiste Guiton a choisi de remplir le plateau par des scènes simultanées mais on ne comprend pas toujours cette agitation, même si le rythme reste soutenu. Comme d’habitude, il aussi mis en scène trois instrumentistes; omniprésents, ils soulignent des moments du spectacle mais la musique, ici, ne semble pas toujours justifiée et gêne parfois l’écoute du texte… qui correspond à l’actualité sociale dans notre pays. On mesure la fragilité des ouvriers de l’acier, face aux diktats économiques, et la paupérisation des territoires. Ils s’étaient identifiés à leur industrie, et se voient  reconvertis dans des activités de loisirs ou de tourisme!

Elyane Gérôme

Théâtre National Populaire, place Lazare Goujon, 69100 Villeurbanne, jusqu’au 11 mars.

 


Pas encore de commentaires to “Cœur d’acier de Magali Mougel”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...