On écrit sur tout ce qui bouge, sessions d’écriture dans l’espace public

 

On écrit sur tout ce qui bouge, session d’écriture dans l’espace public autour de la future gare Châtillon-Montrouge du Grand Paris Express, conception d’Emma Drouin,  avec le 2ème Groupe d’Intervention

invitations-M-1Amateurs, professionnels, nouveaux arrivants ou habitants de longue date, qui  avons envie de nous frotter à l’espace public, sommes convoqués à la boutique du 2e Groupe d’Intervention, près de la Fabrique des Arts de Malakoff. Emma Drouin, la directrice artistique nous donne les règles du jeu de cette visite, trois heures durant, dans les rues de Malakoff et de Châtillon, dont le paysage va donc  subir une transformation profonde d’ici 2020.
Elle propose des missions ludiques et méthodes d’approche qui aiguisent les regards, précisent l’écoute, stimulent les associations d’idées, réveillent le toucher, et impliquent le corps pour entrer en contact avec les espaces extérieurs.

Emma Drouin nous donne un tablette pour photographier, un calepin et un stylo pour prendre des notes là où elle nous le demandera, et un sac en plastique et des gants pour ramasser les détritus qui révèlent l’insouciance des passants qui les y abandonnent sans scrupule.
Nous la suivons dans le dédale des rues, pour arriver à Châtillon, à proximité de la station de métro. Le café du coin et plusieurs pavillons sont déjà en cours de démolition, nous en  prenons des photos puis Emma Drouin nous emmène à Pôle-Emploi jouxtant un site de la préfecture où les migrants font des queues interminables pour obtenir  leur précieux sésame.
Nous traversons la rue Pierre Brossolette pour suivre le chemin qui longe le métro jusqu’à à une petite rue aux vilains pavillons, et à  une cité voisine en travaux. Il y a un joli Bar de l’Amitié avec une cinquantaine de photos de Johnny Halliday dont le patron à queue de cheval grisonnante est un fan irréductible. Et là, nous devons écrire ce que nous pensons des gens qui remplissent le bar.
Une fois les collectes réalisées (photos, courtes vidéo, écrits, enregistrements, dessins..), Emma Drouin rassemblera l’ensemble pour en composer une cartographie sensible avec exposition, lectures et représentations à la Fabrique des Arts, les 15, 16 et 17 avril.

Edith Rappoport

Prochaines visites  le mercredi 30 mars, les samedi 2 et mercredi 6 avril à 10 h, 13 h, 14 h 30 et 17 h 30.21 bd de Stalingrad 92240 Malakoff
www.deuxiemegroupe.org

 

 


Pas encore de commentaires to “On écrit sur tout ce qui bouge, sessions d’écriture dans l’espace public”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...