La Fonction de l’orgasme


6292414_orig

La Fonction de l’orgasme, d’après William Reich, mise en scène de Didier Giraudon et Constance Larrieu

 

D’après des études publiées en 2000, relatées par l’écrivaine et journaliste Elisa Brune, l’orgasme aurait une influence notable sur la santé physique et psychique des hommes et des femmes. A l’entrée de la salle, ses bienfaits s’affichent sur un écran : un orgasme correspondrait à sept kilomètres de course à pied; la consommation de sperme prévient bien des infections, etc.
Cela corrobore les théories de William Reich (1897-1957) pour qui la libido est source d’énergie vitale et créatrice. Ce brillant et sulfureux psychanalyste veut donner au corps toute sa place, quand la société fait obstacle à la libre satisfaction des pulsions sexuelles, cause immédiate de désordres dévastateurs, au plan personnel et sociétal.

 Loin d’un traité sérieux, le spectacle utilise seulement les thèses reichiennes comme point de départ. Séduite par la dimension biologique, socio-politique de l’ouvrage-phare du psychanalyste, publié en 1929 en Allemagne, censuré puis réédité en 1942 aux Etats-Unis, Constance Larrieu a mené sa propre enquête, et nous livre ses conclusions dans une sorte de vraie/fausse conférence avec archives, études, et interviews à l’appui.
 Elle relate aussi ses difficultés à monter ce projet,  devenu monologue pour des raisons économiques.  Seule en scène, elle dialogue avec les documents qu’elle a recueillis : schémas scientifiques, points de vue filmés de sexologues, et décortique, en les enrichissant d’un regard contemporain, les thèses de l’auteur, aujourd’hui encore controversé mais visionnaire, de La Psychologie de masse du fascisme.
Mi-sérieuse, mi-rieuse, elle embarque le public, avec force clins d’œil,  dans l’univers du savant fou, tout en gardant ses distances, et remet ces questions au goût du jour, en évoquant, la spécificité de la sexualité féminine, longtemps négligée… L’humour, toujours au rendez-vous, produit le décalage nécessaire à cette performance hors-norme, à la fois instructive et amusante. Un vrai plaisir. 
Souhaitons que cette pièce créée en 2015 par la compagnie Jabberwock à la Comédie de Reims puisse continuer à tourner..

 Mireille Davidovici

Spectacle vu le 26 mai au Théâtre Paris-Villette.
Théâtre Nicolas Peskine à Blois en janvier prochain

La Fonction de l’orgasme est publié chez L’Arche-Editions  (1986) et La Psychologie de masse du fascisme chez Payot, (1999).

 

 

 


Pas encore de commentaires to “La Fonction de l’orgasme”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...