Le Roman de Monsieur de Molière, mis en scène et jeu de Ronan Rivière

Le Roman de Monsieur de Molière, adaptation du roman de Mikhaïl Boulagakov, mise en scène de Ronan Rivière

Il pleut et le spectacle programmé dans une petite cour du château, a lieu  dans la splendide écurie de l’Académie équestre  dirigée par Bartabas, éclairée par une douzaine de grands lustres. La profondeur de champ  donne  ici une dimension épique au spectacle. «Nous jouons, dit Ronan Rivière, un théâtre accessible à tous mais qui a une force poétique dans le répertoire, l’interprétation et la mise en scène.

Le  Faust de Goethe, Le Revizor de Nicolas Gogol et maintenant la pièce de Mikhaïl Boulgakov sont des œuvres d’un style littéraire incroyable, mais la principale difficulté en est la durée. Nous avons donc resserré l’œuvre, en lui restant le plus fidèle possible pour la livrer à un public qui est effrayé par les longs couloirs poétiques ardus. » Avec une charrette identique à celle dont Ariane Mnouchkine s’était servie pour son splendide Molière, un film réalisé en 1978, et sur la piste terreuse, Ronan Rivière, Michaël Cohen et le pianiste Olivier Mazal nous font parcourir le mythique roman de Mikhaïl Boulgakov  et remontent alors à notre mémoire les images du film.

Le 13 janvier 1662,  sa mère meurt et son grand-père l’emmène au théâtre sur le Pont-Neuf à Paris. Après avoir été élève des Jésuites au collège de Clermont où son père l’avait envoyé, il file chez les Béjart pour fonder l’Illustre Théâtre. Après les salles désertes, (classique pour une jeune troupe!), il est jeté en prison pour dettes et à vingt-et-un ans, il  s’enfuit en maudissant Paris. Au cours de l’été 1646, un miracle va sauver la troupe en province :  Molière se met à écrire et à faire rire. Après avoir gagné la faveur des grands à Pézenas et dans bien d’autres villes, il connait le succès à l’Hôtel de Bourgogne. Mais Le Malade imaginaire aura raison de lui, et  il mourra en scène.

Ici Molière, qui est encore Jean-Baptiste Poquelin, est juché sur la charrette, et son partenaire assis dans un fauteuil compulse un gros manuscrit. Les deux acteurs se multiplient pour faire surgir tous les protagonistes de cette aventure fondatrice qui porte une révolte joyeuse. Ronan Rivière raconte très bien l’histoire de l’ Illustre Théâtre et joue aussi avec son complice des scènes des Fâcheux, Dom Juan, L’Avare… accompagnées de pièces de Jean-Baptiste Lully. Dans une belle mise en scène qui a ravi le public.

Edith Rappoport

Spectacle vu le 27 juin, aux Écuries du Château de Versailles, dans le cadre du mois Molière. Et au Théâtre du Lucernaire, 53 rue Notre-Dame des Champs, Paris VIème du 12 octobre au 27 novembre.

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...