Le Débit de pain

 

Festival d’Avignon:

Le Débit de pain de Bertolt Brecht, mise en scène de Sylvain Guichard

IMG_9437-200x200Belle surprise que la découverte de la compagnie dirigée par Sylvain Guichard à Tours, formé à l’ENSATT, notamment par Mathias Langhoff, compagnon de Bertolt Brecht.
  Souvenirs, souvenirs : Manfred Karge et Mathias Langhoff, justement avaient été invités par Gabriel Garran au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, à y présenter Der Brotladen,  en allemand.

À l’entrée dans la salle, on nous distribue du pain ! Et quatre acteurs  interprètent treize personnages, dont un chœur d’ouvriers sans travail. Il faut se battre pour conquérir un emploi de vendeur de journaux et gagner une misère, après avoir écrasé les autres sans pitié.

La veuve Queck qui a perdu son emploi, est chassée de sa maison, et se retrouve à la rue, ses meubles mis en vente, le bois qu’on lui a livré, peine à être débité. Cette boulangerie finit bombardée par les morceaux de pain que vont jeter les acteurs, accompagnés par les spectateurs, sur la devanture de tôle qu’on ouvre et qu’on referme au fil de l’action.

Le sombre tableau d’une déchéance provoquée par des magnats égoïstes qui menacent encore notre monde, est ici étrangement tonique.

Edith Rappoport

Théâtre Alizé à 18 h 45 jusqu’au 30 juillet, relâche les 19 et 26 juillet. T: 04 90 14 68 70.

 


Pas encore de commentaires to “Le Débit de pain”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...