Lectures organisées par RFI

Festival d’Avignon :

 Ça va, ça va le monde !

16549

Photo Pascal Gely Cecile Megie, Marie-Christine Saragosse et Paul Rondin

Par cette exclamation, RFI nous invite à entendre et écouter les bruits du monde, avec des auteurs dramatiques d’Afrique, du Proche-Orient et de l’Océan Indien. Leurs paroles nous éveillent aux réalités de leurs pays, sous l’angle de la langue et de la poésie. « Ces  textes prennent le monde à bras le corps, nous bousculent… Mais nous sauvent avec l’humour ou l’amour des possibles, dit Marie-Christine Saragosse, la présidente de France-Médias Monde. »

Fidèle à ce rendez-vous estival, initié il y a quatre ans sous la houlette de Pascal Paradou, le public s’avère friand des ces lectures, à l’instar des nombreuses rencontres programmées en marge des spectacles.

 Tais toi et creuse d’Hala Moughanie, mise en lecture d’Armel Roussel

16517

Photo Pascal Gely: Clémentine Célarié, Francois Clavier, Pierre Verplancken, Jean-Benoît Ugeux, Vincent Lécuyer

 

Une lecture au fil du rasoir, pour un texte âpre, mais dont l’humour absurde ménage des respirations et apporte une distance salvatrice à la cruauté de cette famille, microcosme d’une société en guerre contre elle-même.

Hala Moughanie a commencé à écrire  cette première pièce au début des hostilités en juillet 2006. « La guerre, la souffrance sont toujours là, dit-elle. Elles sont constamment reproduites dans notre société à travers des habitudes ». Selon elle, les Libanais arrivent à vivre dans ce chaos avec « une capacité de résilience extrême mais ne font pas leur travail de mémoire. » Elle espère contribuer à ce travail, en ne renonçant pas à la  » propension de son peuple à rire de tout « .

Mireille Davidovici

Ce texte a obtenu le prix RFI 2015 (voir Le Théâtre du blog).

Diffusion sur  RFI , le 24 juillet à 12h 10

 

À la Guerre comme à la gameboy, d’ Édouard Elvis Bvouma, mise en lecture d’Armel Roussel

16608

Photo Pascal GEly :Édouard Elvis Bvouma et Pascal Paradou

Boy Killer  (son surnom) se compte au rang des héros de bandes dessinées et explique sa guerre à l’aune de ce monde ludique où la violence reste sans conséquence. « C’est l’angle que j’ai choisi pour ce sujet assez dur, dit l’auteur. »
Cela lui permet de descendre aux enfers de  l’horreur, en nous faisant parfois sourire avec toutes les références  puisées dans l’univers des contes et légendes, et des jeux enfantins. En ces temps troublés, ces lectures sont une belle occasion de voir le monde autrement.Une très belle écriture, toute en finesse et en rythme.

M. D.

À écouter sur RFI le 31 juillet à 12 h 10.
Le texte  paraîtra aux éditions Lansman.

Jardin de la Maison Jean Vilar rue de Mons, jusqu’au 20 juillet à 11 h 30 . Entrée libre


 

 


Pas encore de commentaires to “Lectures organisées par RFI”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...