We love Arabs

 

Festival d’Avignon:


We love Arabs
, texte et chorégraphie d’Hillel Kogan.

 

we_love_arabs_uneUn moment rare dans ce festival et un vrai coup de cœur, au sens affectif du terme pour cette création.  «J’aimerai partager avec vous quelques questions que je me pose dans mon processus de création, dite danseur israélien au début de spectacle qui interroge la notion d’espace. Espace qu’il va partager avec un danseur arabe Adi Boutrous  qui se révèle être chrétien et non pas musulman. Ainsi un premier préjugé s’effondre, d’autres suivront.

Il échange des mouvements et des mots avec son partenaire,  se questionne sur l’identité et sur le sens d’une chorégraphie: «Ne me montre pas quel danseur tu es, cela ne m’intéresse pas, montre moi quel animal tu es».
 Hillel Kogan s’amuse  parfois à un jeu verbal humoristique et un peu condescendant avec son partenaire, mais révèle sa  vraie nature sensible dans les gestes qu’ils effectuent ensemble. Nous vivons ses doutes et ses hésitations dans cette recherche. L’houmous, plat national israélien et  symbole d’une forme de communion,  va être utilisé de différentes manières. Un lutte dansée mais amicale de couteaux et de fourchettes précéde un réel moment de grâce et de beauté entre eux et ils s’unissent dans une chorégraphie intense, accompagnée d’un air de musique classique, dans un nuage de fumée.

«Je n’aime pas dit Hillel Hogan, utiliser beaucoup de texte dans mes chorégraphies »mais  pour cette pièce, il déroge heureusement à sa règle. Cette création, à la fois légère et profonde, suscite  chaque  jour l’enthousiasme du public. Vu son succès elle devrait très vite être reprise en France, et ailleurs.

 Jean Couturier

 La Manufacture jusqu’au 24 juillet. www.dddames.eu

Enregistrer

Enregistrer

 


Pas encore de commentaires to “We love Arabs”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...