Mensonges

Festival d’Avignon:

Mensonges, textes de Davide Carnevali, Nicoleta Esinencu, Christian Lollike, Yannis Mavritsakis, Josep Maria Miro, Frédéric Sonntag, conception et mise en scène de Véronique Bellegarde

 

11ca61b967Ce spectacle est l’aboutissement d’un projet théâtral, poétique et politique, sans cesse en mouvement et présenté sous diverses formes depuis 2014 (festival de la Mousson d’été, Théâtre du Rond-Point, France-Culture, Institut des études avancées de Paris…) et festival d’Avignon 2015.
Programmé dans le In l’an passé, Véronique Bellegarde invitait le public à une confrontation fort réussie, ludique et féroce avec le mensonge, t
hème théâtral par excellence, présenté sous la forme d’une mise en lecture itinérante avec ce même titre Mensonges, à travers différents lieux de La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon.
  Pour la metteuse en scène, c’est un objet théâtral à part entière et une étape de travail à partir de textes dramatiques. Pour la 70ème édition du festival, elle crée, à partir de ces textes, et avec la même équipe de comédiens, musicien…, une mise en scène de Mensonges, dont les micro-fictions nous emportent d’un mensonge à l’autre, d’une vérité à une autre et pourrait-on dire, d’une fiction à une réalité. Bel hommage à l’art du théâtre ! Ecritures singulières, avec, tour à tour, le visage de «la falsification de l’histoire, l’insécurité, la corruption, les conflits de territoire, la religion, les lois agricoles européennes… ».
 Cela commence avec : «Aux champs des miracles, au pays des cons ! », et les spectateurs, à travers la richesse de ces pièces venant de Roumanie, de Catalogne/Espagne, d’Italie, de France, du Danemark, perçoivent avec beaucoup d’humour, les multiples visages du mensonge, et suivent, fascinés, grâce aux fictions dramatiques, les méthodes, perverses et/ou ahurissantes, utilisées pour tromper le naïf, l’adversaire, etc.
La qualité du jeu de Quentin Baillot, Christophe Brault, Odja LIorca, Julie Pilod et la musique de Philippe Thibault (musicien-acteur) qui donne ici une belle  couleur poétique, sont remarquables. Mais dommage, la scénographie montre sur le plateau dès le début de la représentation, tous les espaces dramatiques, et les décors juxtaposés des tableaux. Et malgré les jeux de lumière et les projections, faire ainsi dialoguer les différents visages du mensonge, reste peu convaincant.

Conflits et enjeux perdent ainsi de leur intensité dans  une mise en scène trop bavarde et mal maîtrisée, et si l’on a eu le plaisir d’assister à la magnifique mise en espace à la Chartreuse, on est un peu déçu.Le déploiement de la spirale du mensonge, à travers ces écritures pourtant subtiles, perd ici de sa puissance. Mais la qualité théâtrale des textes et l’interprétation valent le détour ! 

Elisabeth Naud

Théâtre des Halles, rue du Roi René jusqu’au 28 juillet à 21h45 Relâche les 11, 18 et 25 juillet T: 04 32 76 24 51. 
Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, le 26 et 27 novembre T : 01 55 53 10 60.
La Manufacture, Centre Dramatique National Nancy Lorraine, du 16 au 19 mai. T : 03 83 37 42 42

 

 


Pas encore de commentaires to “Mensonges”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...