Babel 7.16 chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jale

Festival d’Avignon:

Babel 7.16 chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet,(en anglais surtitré en français)

 © Christophe Raynaud de LageAprès, dans la carrière de Boulbon, Puz/zle en 2012 (voir Le Théâtre du Blog), le chorégraphe belge, ancien interprète du Ballet C de la B, aidé du danseur et chorégraphe Damien Jalet, son partenaire sur de nombreux projets, occupe maintenant la Cour d’honneur.
 Recréation d’une pièce conçue en 2010, cette œuvre célèbre  la coexistence : «Chaque artiste de Babel a une double identité, une culture duale», disent-ils. Associant musiques d’Italie, du Rajasthan ou du Japon, dix-sept  interprètes d’origine et de langues différentes, jouent ce spectacle  qui  fait l’objet d’une nouvelle lecture. Pour Damien Jalet : «Chacun vient avec sa langue parlée et chorégraphique car le mythe de Babel parle de la relation entre territoire et langage». Suite aux  événements dramatiques récents, pour Sidi Larbi Cherkaoui dont le parcours artistique est symbole de mixité, «On vit tous aujourd’hui avec la conscience de ces horreurs, la vie est là, il faut travailler avec cela».

La pièce s’est donc construite à partir de ces principes. La  musique offre des moments magiques : depuis le haut du mur du fond  ou l’embrasure d’une fenêtre en ogive, les interprètes se répondent avec une partition d’une grande beauté. Les danses,en particulier, celles en groupe, sont précises, rythmées, très violentes ou très tendres, comme la dernière chorégraphie, où les pieds des danseurs s’entremêlent et se prennent les pieds comme on se prend la main!

  Mais les textes des auteurs, dont Nicole Krauss et Karthika Naïr, peu convaincants, ne facilitent pas le travail des danseurs qui ne sont pas à l’aise, trop caricaturaux, lorsqu’ils déclament. Certains moments  surtitrés, allongent inutilement la pièce qui dure une heure quarante. Cette chorégraphie frustrante manque cruellement de danse, mais évite le recours à la vidéo et à la nudité, les deux fausses bonnes idées de toute création contemporaine actuelle !

Jean Couturier

 Spectacle joué dans la Cour d’honneur du Palais des Papes du 20 au 23 juillet.      

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...