Des Roses et du jasmin

 

Des Roses et du jasmin, texte et mise en scène d’Adel Hakim, spectacle en arabe, sur-titré en français

 

©Nabil Boutros

©Nabil Boutros

Le spectacle a été créé en juin 2015 au Théâtre National Palestinien à Jérusalem et au Théâtre Al Quassaba à Ramallah. L’action, inscrite sur le territoire palestino-israélien, se déploie sur trois générations de 1944 à 1988. Avec la collaboration du dramaturge Mohamed Kacimi, les événements se succèdent ici, selon un fil historique très tendu, depuis l’explosion, sous le mandat la Grande-Bretagne, de son quartier général à l’Hôtel King David à Jérusalem, un attentat perpétré par l’Irgoun, une organisation secrète de lutte pour la création de l’Etat d’Israël,  jusqu’au retrait des Anglais, de la Palestine en 1948. La pièce se poursuit, de la Guerre des six Jours  en 1967 et la résistance instituée par l’Organisation de Libération de la Palestine,  jusqu’à la première Intifada en 1988.

 Il ne saurait y avoir de grande Histoire sans les petits arrangements existentiels qui font éclore la sphère intime et familiale, une respiration salvatrice et un accomplissement de soi au cœur de la société. Mais, sous le poids du passé, la liberté individuelle est encore à conquérir, à l’infini. Des Roses et du Jasmin relate l’entremêlement identitaire, religieux et culturel d’une famille où se croisent destins juifs et palestiniens… Juive venue de Berlin et épouse d’un officier anglais, Miriam met au monde Léa qui, dans les années soixante,  sera amoureuse du palestinien Mohsen. Elle aura deux filles, Yasmine, qui deviendra vingt ans plus tard une militante palestinienne, et Rose qui choisit, elle, d’être une soldate israélienne: ce sont les figures emblématiques  du spectacle.

 A la façon d’une tragédie antique selon la formule chère à Ariane Mnouchkine,  Des Roses et du Jasmin ouvre une brèche significative : observation des événements et évocation des faits objectifs, suivis de leurs conséquences fatales, montrés ici dans une perspective historique. Les morts s’accumulent et le sang coule, comme, paradoxalement, de façon naturelle, mettant à mal ces personnages très entiers et habités par leurs convictions. Amour, amitié, liens familiaux : la force des sentiments fait qu’aucun d’eux ne peut trouver la paix intérieure.

Et, pour que ne pèsent pas trop sur nous ces événements tragiques, Adel Hakim a réalisé une mise en scène qui va aussi vers la comédie et la farce, grâce au jeu burlesque des comédiens, présentateurs amusés et interprètes qui jouent le chœur. Cette assemblée des citoyens commente les actes décisifs des protagonistes et les encadre, jouant sur l’humour : «Une fête, c’est la vie…. Alors, que la fête commence !» Deux entraîneuses de cabaret, enjouées et pleines de facétie, donnent la réplique à deux clowns scintillants dont un Monsieur Loyal : la roue tourne ainsi sous l’impulsion de cette parole malicieuse. Mais ces jeunes femmes deviendront plus tard des combattantes rudes et déterminées…

Scénographie et lumières d’Yves Collet offrent à  cet esprit festif inscrit au milieu de la mort, un espace radieux où se réfugient ces personnages tragiques. Avec, dans une lumière blanche éclatante, des châssis transparents obliques, défunts gardiens qui assistent les vivants  au cœur se souvient. Saluons les acteurs palestiniens, à la gestuelle et à la voix remarquables : Hussam Abu Eisheh, Alaa Abu Gharbieh, Kamel El Basha, Yasmin Hamaar, Faten Khoury, Sami Metwasi, Lama Namneh, Shaden Salim, Daoud Toutah.

Il y a, dans Des Roses et du jasmin, l’éclat circonstancié et dialectique d’un conflit obscur qui semble ne jamais pouvoir trouver sa fin…

Véronique Hotte

Théâtre des Qurtiers d’Ivry-Centre Dramatique National du Val-de-Marne, Manufacture des Œillets, 1 place Pierre Gosnat, 94200 Ivry-sur-Seine. T : 01 43 90 11 11,  jusqu’au 5 février.

Le texte de la pièce est publié aux Editions L’Avant-Scène Théâtre.

 

 

 

 


Pas encore de commentaires to “Des Roses et du jasmin”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...