Interview, conception et mise en scène de Nicolas Truong

Interview conception et mise en scène de Nicolas Truong, collaboration artistique de Judith Henry et Nicolas Bouchaud

 

©Christophe Raynaud de Lage

©Christophe Raynaud de Lage

Après Projet Luciole (voir Le Théâtre du Blog), voyage dans la pensée critique et philosophique contemporaine, Nicolas Truong entraîne ses comédiens dans une mise en question de l’interview. « Projet Luciole oralisait les grands écrits, dit-il, Interview « littérarise » l’oralité ». C’est le genre journalistique le plus prisé, scènes de la vie publique relayées par les médias. Interroger aujourd’hui la maïeutique de l’entretien, se propose le metteur en scène: «Le fil scénique du projet repose sur les entretiens avec des interviewers, réalisés par les comédiens et moi-même. »

Le trio nous restitue avec malice et intelligence, dans un montage cousu main, les paroles recueillies auprès de journalistes, écrivains, sociologues, cinéastes qui livrent ici leur approche de l’interview. A commencer par Edgar Morin rencontré le 11 février 2016. « veste en jean et bagues aux doigts», il revient sur Chronique d’un été, réalisé avec Jean Rouch en 1960, dans l’appartement de Marceline Loridan, film qui bouleversa l’histoire du cinéma, à la fois documentaire et fiction… Il se demande comment les questions posées alors aux Parisiens pris au hasard, et à des étudiants (dont Régis Debray) résonnent aujourd’hui. Notamment ces  «Êtes-vous heureux ?» ou «Comment  vis-tu ? Comment te débrouilles-tu dans la vie ?» que Judith Henry et Nicolas Bouchaud adressent à la cantonade aux spectateurs. Questions, selon le sociologue, encore plus inquiétantes aujourd’hui!

Les comédiens se tournent vers le public, pour apporter des respirations et lui renvoyer leurs réflexions, entre les propos passionnés et intarissables du reporter Jean Hatzfeld (Nicolas Bouchaud) sur les mensonges parlants de vérité de rescapés rwandais, ou la hargne de Florence Aubenas (Judith Henry) contre le formatage de ses confrères : «Le travers des journalistes, c’est quand même ça, c’est de trouver ce qu’ils cherchent (…) un bon client » . 

Ils lancent toute une série de phrases, à la fois drôles et profondes, empruntées aux Questionnaires de Max Frisch : « Combien d’enfants de vous ne sont pas venus au monde, de par votre volonté? Qui auriez-vous préféré ne jamais rencontrer? Quel est le nom de l’homme politique dont la mort par maladie, accident de la circulation, etc. pourrait vous remplir d’espoir? Ou bien n’en tenez-vous aucun pour irremplaçable? »

Pour détendre l’atmosphère, quelques scènes comiques ponctuent aussi la soirée, comme le mythique interview de Bernard Pivot avec Marguerite Duras… Plus apaisé, le couple Claudine Nougaret et Raymond Depardon, maître en mise en scène discrète de l’interview  ­­:«Nous sommes des anti-interviewers », clôt le spectacle avant de s’éclipser devant son sujet «pour dégager l’écoute », pour saisir la véritable nature des personnes. Beau clin d’œil.

 Au cours de ce brillant exercice, plongée réflexive d’une heure et demi dans la société du spectacle, bien d’autres célébrités répondront à ces mises en question. A découvrir…

 Mireille Davidovici

Théâtre du Rond-Point, 1 avenue Frankin-Roosevelt 75008 Paris T. : 01 44 95 98 44, jusqu’au 12 mars.

Théâtre de la Criée à Marseille, du 16 au 18 mars ; Sortie-Ouest à Béziers du 22 au 24 mars.

MC2 Grenoble du 6 au 14 avril; L’Agora à Boulazac (24) le 3 mai ; Le Liburnia, Libourne, (33) le  5 mai; Théâtre des quatre-saisons à Gradignan (33), le 9 mai ; Le Quai à Angers (49) les 12 et 13 mai.
Le Monfort, Paris, du 29 mai au 17 juin.

Projet Luciole est paru  aux éditions Venenum.

 

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...