Adieu André-Louis Perinetti

 

Adieu, André-Louis Perinetti

IMG_0621 Il était né en 1933 et, après avoir fait un peu de droit, entra à l’université du Théâtre des Nations en 1962, puis devint directeur d’atelier un an plus tard, et enfin directeur général en 1966. Nommé ensuite, en 1968, à la tête du Théâtre de la Cité Internationale, avec mission  de faire bouger les choses dans un paysage théâtral encore assez fermé. Et ce fut une belle réussite.

Il y mit en scène notamment Le Rapport dont vous êtes l’objet de Vaclav Havel pour la première fois en France et de jeunes auteurs français comme Victor Haïm, Serge Béhar, René Ehni…  Mais surtout, accueillit  plusieurs spectacles du fameux Grand Magic Circus et ses animaux tristes de Jérôme Savary,  ce qui donna un sacré coup de jeune au Théâtre de la Cité U.

Ensuite, il fut nommé à la Direction du Théâtre National de Strasbourg en 1972 à 75, puis à celle du Théâtre National de Chaillot, jusqu’en 1981. Dans un contexte difficile: la salle Jean Vilar était en effet fermée pour une réhabilitation commencée sous son prédécesseur Jack Lang, et le budget était très réduit.

Mais André-Louis Perinetti avait du flair, et, excusez du peu, il eut le mérite d’avoir invité entre autres, Victor Garcia, Jorge Lavelli et, de nouveau, Jérôme Savary mais il fit aussi connaître à beaucoup Tadeusz Kantor avec Les Mignons et Les Guenons de Witkiewicz qui se joua en bas du grand escalier de Chaillot, devant l’actuel bar du contrôle. Et, nous en souvient-il, devant un public clairsemé: l’immense Tadeusz Kantor était encore mal connu en France… André-Louis Perinetti avait aussi été, à l’UNESCO, président de la chaire Théâtre et Cultures des civilisations  en 1997, et membre du directoire du Laboratoire de Recherche sur les arts de la scène au C.N.R.S.

Philippe du Vignal

 

Enregistrer

 


Pas encore de commentaires to “Adieu André-Louis Perinetti”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...