Le Tartuffe de Molière

 

Le Tartuffe de Molière, adaptation et mise en scène d’Antonio Diaz-Florian

visuel-tartuffe.jpgNous sommes accueillis et servis au bar par des comédiens déjà costumés, et maquillés de blanc   pour jouer les personnages de cette reprise de Tartuffe créé l’an passé, à l’exception d’Elmire.  Dans la feuille-programme: un extrait du Discours au Roi de Nicolas Boileau : «Le mal est qu’en rimant, ma muse un peu légère/Nomme tout par son nom et ne saurait rien taire/C’est là ce qui fait peur aux esprits de ce temps,/Qui tout blancs au dehors, sont tout noirs au dedans. »

Au village, la charrette itinérante des comédiens est arrivée et devient castelet avec des personnages, statuettes vivantes prêtes à jouer l’histoire de Tartuffe… Sur des tréteaux de bois, se dresse un confessionnal, porte d’entrée de tous les personnages. Une fois refermées, les jalousies peuvent dissimuler ceux qui peuvent épier la scène sans être vus. L’ensemble est monté dans une grande boîte en bois où Orgon va devoir se dissimuler, pour apprendre la trahison de Tartuffe qui veut séduire Elmire, tout en épousant sa fille Marianne.

« Nous  voulons, dit le metteur en scène que l’acteur éprouve, dans l’espace scénique, la douleur de dire et la difficulté d’agir. Avec ce travail, nous tentons de refléter de la condition tragique de l’homme du XVIIème siècle déchiré entre l’idée d’un dieu caché et la réalité d’un monde désenchanté par la science. Nous pensons que c’est ici, dans cette faille entre la foi de l’être possible et le désespoir de l’être réel, vécue et exprimée par les artistes de l’époque baroque, que les personnages de Molière prennent la source de leur puissance tragique. »

Nous avons vu Tartuffe vu tant de fois dans des mises en scène parfois remarquables-celle de Roger Planchon notamment- et ici, même sur d’inconfortables sièges de bois sans dossier, nous n’avons pas décroché une minute. Les alexandrins sont très clairement dits et l’incarnation du personnage de Tartuffe par Antonio Diaz-Florian est d’une vérité terrifiante. « 
Dissimulé sous une grande cape noire, il a un discours emphatique quand il s’adresse à Orgon, Mais il va vite se dévoiler sa fourberie quand on le verra essayer de séduire Marianne et Elmire. Un beau spectacle que ce Tartuffe. Mais  dommage pour les lycéens, il ne se joue que le lundi !
Edith Rappoport

Théâtre de l’Épée de Bois, Cartoucherie de Vincennes.T: 01 48 08 18 75, les lundi 29 mai, 5 et 12 juin.

http://www.epeedebois.com

 

Edith Rappoport

 


Pas encore de commentaires to “Le Tartuffe de Molière”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...