A propos de Undoing World de Bruno Bouché

(C) Jean Couturier

(C) Jean Couturier

 

A propos de Undoing World de Bruno Bouché

Quatre danseurs de la compagnie, Sébastien Bertaud, Bruno Bouché, Nicolas Paul et Simon Valastro ont été invités à dévoiler au Palais Garnier, leurs prochaines créations, dont Undoing World qui s’inscrit dans la programmation officielle établie par Benjamin Millepied dans le cadre de l’Académie chorégraphique auquel participait William Forsythe.

Bruno Bouché, nommé directeur artistique du Ballet de l’Opéra du Rhin, va bientôt quitter l’Opéra de Paris et la direction d’Incidence chorégraphique (voir Le Théâtre du Blog). Pour cette création, il se trouve confronté à un vrai pari : diriger pour la première fois Il a travaillé avec trente-deux danseurs: autant qu’il en aura au Ballet du Rhin… : Béatrice Martel,

Il a d’abord conçu cette création en fonction du corps de ballet : travailler avec une aussi large distribution nécessite d’organiser l’espace de jeu et d’avoir une vision globale des alignements des uns, ou des spirales des autres, avant de régler les enchaînements, quand on passe du studio de répétitions à la scène. Du groupe se dégage une force de création mais aussi d’inertie qu’il faut pouvoir gérer en douceur. Le chorégraphe accompagne du geste les mouvements des danseurs et Béatrice Martel, assistante-maître de ballet a été chargée de la notation de ce ballet en trente-cinq minutes et Xavier Ronze, chef du service de la couture à l’Opéra Garnier, en a conçu les costumes.

Les danseurs doivent apprendre à se mouvoir avec une couverture de survie… un matériau difficile à manier. La pièce évoque la quête d’un ailleurs:  une traversée périlleuse et chaotique comme celle que vivent les migrants d’aujourd’hui. Des figures tutélaires comme Dante et Pier Paolo Pasolini ont nourri l’imaginaire de Bruno Bouché. Pour lui, l’écriture chorégraphique se fait pendant les répétitions comme un travail de sculpture, d’abord sans musique, puis, avec au piano,  Nicolas Worms qui s’est d’abord imprégné des mouvements des solistes et du groupe.

A sa musique originale, se mêlent les sonorités de The Klezmatics, un groupe de musique klezmer new-yorkais, et la parole de Gilles Deleuze sur Spinoza, ou sur l’immortalité et l’éternité. Le chorégraphe travaille avec ses solistes : Marion Barbeau, Aurélien Houette et Isaac Lopes Gomes, puis avec le groupe, avant de les réunir tous au mythique studio Marius Petipa, situé dans la coupole facilement repérable à Paris. Plus proches des étoiles ! 

Enfin vient le moment de gagner le plateau de l’Opéra Garnier, où dans la scénographie d’Agathe Poupeney et les éclairages de Madjid Hakimi, les répétitions se succèdent. Avec sur ce plateau,  en ce moment et donc en alternance, les trois autres chorégraphes de ces futures soirées. Un air de jeunesse souffle sur cette maison mythique…

Au public maintenant, de découvrir le travail engagé des artistes.

Jean Couturier

Opéra Palais Garnier Paris VIIIème du 13 au 18 juin. www.operadeparis.fr

       


Archive pour 11 juin, 2017

A propos de Undoing World de Bruno Bouché

(C) Jean Couturier

(C) Jean Couturier

 

A propos de Undoing World de Bruno Bouché

Quatre danseurs de la compagnie, Sébastien Bertaud, Bruno Bouché, Nicolas Paul et Simon Valastro ont été invités à dévoiler au Palais Garnier, leurs prochaines créations, dont Undoing World qui s’inscrit dans la programmation officielle établie par Benjamin Millepied dans le cadre de l’Académie chorégraphique auquel participait William Forsythe.

Bruno Bouché, nommé directeur artistique du Ballet de l’Opéra du Rhin, va bientôt quitter l’Opéra de Paris et la direction d’Incidence chorégraphique (voir Le Théâtre du Blog). Pour cette création, il se trouve confronté à un vrai pari : diriger pour la première fois Il a travaillé avec trente-deux danseurs: autant qu’il en aura au Ballet du Rhin… : Béatrice Martel,

Il a d’abord conçu cette création en fonction du corps de ballet : travailler avec une aussi large distribution nécessite d’organiser l’espace de jeu et d’avoir une vision globale des alignements des uns, ou des spirales des autres, avant de régler les enchaînements, quand on passe du studio de répétitions à la scène. Du groupe se dégage une force de création mais aussi d’inertie qu’il faut pouvoir gérer en douceur. Le chorégraphe accompagne du geste les mouvements des danseurs et Béatrice Martel, assistante-maître de ballet a été chargée de la notation de ce ballet en trente-cinq minutes et Xavier Ronze, chef du service de la couture à l’Opéra Garnier, en a conçu les costumes.

Les danseurs doivent apprendre à se mouvoir avec une couverture de survie… un matériau difficile à manier. La pièce évoque la quête d’un ailleurs:  une traversée périlleuse et chaotique comme celle que vivent les migrants d’aujourd’hui. Des figures tutélaires comme Dante et Pier Paolo Pasolini ont nourri l’imaginaire de Bruno Bouché. Pour lui, l’écriture chorégraphique se fait pendant les répétitions comme un travail de sculpture, d’abord sans musique, puis, avec au piano,  Nicolas Worms qui s’est d’abord imprégné des mouvements des solistes et du groupe.

A sa musique originale, se mêlent les sonorités de The Klezmatics, un groupe de musique klezmer new-yorkais, et la parole de Gilles Deleuze sur Spinoza, ou sur l’immortalité et l’éternité. Le chorégraphe travaille avec ses solistes : Marion Barbeau, Aurélien Houette et Isaac Lopes Gomes, puis avec le groupe, avant de les réunir tous au mythique studio Marius Petipa, situé dans la coupole facilement repérable à Paris. Plus proches des étoiles ! 

Enfin vient le moment de gagner le plateau de l’Opéra Garnier, où dans la scénographie d’Agathe Poupeney et les éclairages de Madjid Hakimi, les répétitions se succèdent. Avec sur ce plateau,  en ce moment et donc en alternance, les trois autres chorégraphes de ces futures soirées. Un air de jeunesse souffle sur cette maison mythique…

Au public maintenant, de découvrir le travail engagé des artistes.

Jean Couturier

Opéra Palais Garnier Paris VIIIème du 13 au 18 juin. www.operadeparis.fr

       

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...