La nouvelle saison du Théâtre de l’Union à Limoges

IMG_746

 

La nouvelle saison du Théâtre de l’Union à Limoges

C’est la deuxième saison de Jean Lambert-wild à la tête du Théâtre de l’Union.  Avec une belle programmation théâtrale qu’il a présentée avec enthousiasme. On ne peut tout citer mais les habitants de Limoges ont bien de la chance…

D’abord, pour ouvrir le bal,  un spectacle belge accueilli dans le cadre des 34èmes Francophonies en Limousin, Eddy Merckx a marché sur la lune de Jean-Marie Piemme, un auteur  qui sera aussi joué à Avignon puis à Thionville (voir Le Théâtre du blog) dans une mise en scène d’Armel Roussel. Dix acteurs parlent en leur nom et au nom de leurs personnages de leurs peurs,  doutes,  désirs, et nostalgies. Et dans un joyeux chaos, ils s’engueulent sur les révolutions ratées, les révoltes assoupies…

Il y aura ensuite en octobre, Macbeth d’après William Shakespeare, mise en scène de Dan Jemmett. C’est un solo où on voit David Ayala jouer un metteur en scène qui fait travailler ses acteurs et techniciens sur la célèbre pièce réputée porter malheur aux troupes. Dan Jemmett a souligné la mise en abyme et les  incursions dans le texte  qu’il a voulu tenter  de réaliser, pour rendre une sorte d’hommage au Théâtre.

Signalons aussi en octobre Les Impromptus de L’Union avec les élèves de l’Académie qui ont animé brillamment avec des sketches cette présentation de saison. William Skakepeare sera encore à l’honneur avec Timon/Titus, un projet du Collectif OS’O, mi en scène par David Czesienski avec sept acteurs.Comme celles de Titus Andronicus et de Timon d’Athènes,  la famille Barthelôt se réunit dans le château familial, pour ouvrir le testament du père; elle va, bien sûr, se déchirer à cause de l’héritage.  Le spectacle a été lauréat des prix du jury et  du public au Festival Impatience 2015.

Evénement de la saison, le spectacle du grand metteur en scène Matthias Langhoff avec La Mission d’Heiner Muller (en espagnol, surtitré en français) qu’il qu’il a créé au Chili avec les acteurs d’Amassunu, troupe permanente de l’École Nationale de Théâtre de Bolivie. 
C’est une réflexion personnelle d’Heiner Muller sur les révolutions avortées et la cruauté qu’elles créent. Trois émissaires français vont jusqu’en Jamaïque, pour y organiser le soulèvement des esclaves. Mais leur mission sera cassée par l’annonce du sacre de Napoléon, devenu Empereur, et donc la disparition du gouvernement qui leur avait confié cette mission.

Jean Lambert-wild reprendra une courte pièce de trente minutes mais pleine d’intensité : Aegri Somnia, Calenture n° 2 de l’Hypogée pour acteur, piscine municipale, scaphandre autonome et installation sonore où l’acteur comme le public seront immergés dans une piscine…

La jeune auteure et metteuse en scène Delphine Hecquet créera Les Evaporés qui évoque la tragédie de ces cent mille Japonais qui, chaque année, disparaissent sans laisser de traces, puis changent d’identité et s’inventent une nouvelle vie pour éviter le déshonneur, parce qu’ils ont rompu avec certains codes de la société ou ont accumulé des dettes… La pièce sera jouée par sept acteurs japonais et français.

Pour finir l’année 2017, Paul Golub mettra en scène Périclès, une  tragi-comédie peu connue de Shakespeare, avec les dix-sept élèves de l’Académie de l’Union. Tirée d’un récit antique, la pièce raconte l’exil d’un certain Périclès (pas le célèbre homme d’Etat athénien, dans un voyage fantastique à travers un Moyen-Orient imaginaire. Avec des thèmes aux résonances actuelles comme l’exil, les trafics sexuels et  les voyages dangereux en mer…

 Nathalie Fillion reviendra au Théâtre de l’Union avec Spirit une comédie pour huit acteurs avec deux histoires parallèles qui vont s’entrecroiser. Celles de trois sœurs emménagent au printemps 2014, dans un appartement à Paris où vécut Lénine en 1909. Confrontées à des phénomènes étranges, elles se demandent, le temps d’une longue nuit, si l’appartement est hanté, ou simplement habité par une autre histoire…

Alain Françon viendra lui, avec Un Mois à la campagne d’Ivan Tourgeniev,  une  comédie en cinq actes écrite en 1850,  sur les amours de ses contemporains.  Avec entre autres Micha Lescot, Anouk Grinberg, Philippe Fretun. Cela se passe chez les Islaïev dont la maison paisible devient le théâtre d’une agitation inhabituelle: Beliaev, un étudiant de Moscou a été engagé pour l’été comme précepteur. Un pièce brillante mais assez peu jouée… Sans doute à cause d’une nombreuse distribution .

 Viva la Vida-Frida K, une nouvelle création du Collectif Zavtra, parle du mythe de la femme moderne, à travers la vie de  l’artiste Frida Kahlo, une femme c’un courage exceptionnel qui n’a cessé de se battre contre la mort, contre les politiques en place, et  contre un diktat de l’amour.

Rappelons aussi la pièce Richard III-Loyauté me lie adaptée de William Shakespeare, mise en scène de Jean Lambert-wild continue à être jouée un peu partout en France.

Philippe du Vignal

Théâtre de l’Union/Centre Dramatique National du Limousin, 20 rue des Coopérateurs  87000 Limoges


Archive pour 1 juillet, 2017

La nouvelle saison du Théâtre de l’Union à Limoges

IMG_746

 

La nouvelle saison du Théâtre de l’Union à Limoges

C’est la deuxième saison de Jean Lambert-wild à la tête du Théâtre de l’Union.  Avec une belle programmation théâtrale qu’il a présentée avec enthousiasme. On ne peut tout citer mais les habitants de Limoges ont bien de la chance…

D’abord, pour ouvrir le bal,  un spectacle belge accueilli dans le cadre des 34èmes Francophonies en Limousin, Eddy Merckx a marché sur la lune de Jean-Marie Piemme, un auteur  qui sera aussi joué à Avignon puis à Thionville (voir Le Théâtre du blog) dans une mise en scène d’Armel Roussel. Dix acteurs parlent en leur nom et au nom de leurs personnages de leurs peurs,  doutes,  désirs, et nostalgies. Et dans un joyeux chaos, ils s’engueulent sur les révolutions ratées, les révoltes assoupies…

Il y aura ensuite en octobre, Macbeth d’après William Shakespeare, mise en scène de Dan Jemmett. C’est un solo où on voit David Ayala jouer un metteur en scène qui fait travailler ses acteurs et techniciens sur la célèbre pièce réputée porter malheur aux troupes. Dan Jemmett a souligné la mise en abyme et les  incursions dans le texte  qu’il a voulu tenter  de réaliser, pour rendre une sorte d’hommage au Théâtre.

Signalons aussi en octobre Les Impromptus de L’Union avec les élèves de l’Académie qui ont animé brillamment avec des sketches cette présentation de saison. William Skakepeare sera encore à l’honneur avec Timon/Titus, un projet du Collectif OS’O, mi en scène par David Czesienski avec sept acteurs.Comme celles de Titus Andronicus et de Timon d’Athènes,  la famille Barthelôt se réunit dans le château familial, pour ouvrir le testament du père; elle va, bien sûr, se déchirer à cause de l’héritage.  Le spectacle a été lauréat des prix du jury et  du public au Festival Impatience 2015.

Evénement de la saison, le spectacle du grand metteur en scène Matthias Langhoff avec La Mission d’Heiner Muller (en espagnol, surtitré en français) qu’il qu’il a créé au Chili avec les acteurs d’Amassunu, troupe permanente de l’École Nationale de Théâtre de Bolivie. 
C’est une réflexion personnelle d’Heiner Muller sur les révolutions avortées et la cruauté qu’elles créent. Trois émissaires français vont jusqu’en Jamaïque, pour y organiser le soulèvement des esclaves. Mais leur mission sera cassée par l’annonce du sacre de Napoléon, devenu Empereur, et donc la disparition du gouvernement qui leur avait confié cette mission.

Jean Lambert-wild reprendra une courte pièce de trente minutes mais pleine d’intensité : Aegri Somnia, Calenture n° 2 de l’Hypogée pour acteur, piscine municipale, scaphandre autonome et installation sonore où l’acteur comme le public seront immergés dans une piscine…

La jeune auteure et metteuse en scène Delphine Hecquet créera Les Evaporés qui évoque la tragédie de ces cent mille Japonais qui, chaque année, disparaissent sans laisser de traces, puis changent d’identité et s’inventent une nouvelle vie pour éviter le déshonneur, parce qu’ils ont rompu avec certains codes de la société ou ont accumulé des dettes… La pièce sera jouée par sept acteurs japonais et français.

Pour finir l’année 2017, Paul Golub mettra en scène Périclès, une  tragi-comédie peu connue de Shakespeare, avec les dix-sept élèves de l’Académie de l’Union. Tirée d’un récit antique, la pièce raconte l’exil d’un certain Périclès (pas le célèbre homme d’Etat athénien, dans un voyage fantastique à travers un Moyen-Orient imaginaire. Avec des thèmes aux résonances actuelles comme l’exil, les trafics sexuels et  les voyages dangereux en mer…

 Nathalie Fillion reviendra au Théâtre de l’Union avec Spirit une comédie pour huit acteurs avec deux histoires parallèles qui vont s’entrecroiser. Celles de trois sœurs emménagent au printemps 2014, dans un appartement à Paris où vécut Lénine en 1909. Confrontées à des phénomènes étranges, elles se demandent, le temps d’une longue nuit, si l’appartement est hanté, ou simplement habité par une autre histoire…

Alain Françon viendra lui, avec Un Mois à la campagne d’Ivan Tourgeniev,  une  comédie en cinq actes écrite en 1850,  sur les amours de ses contemporains.  Avec entre autres Micha Lescot, Anouk Grinberg, Philippe Fretun. Cela se passe chez les Islaïev dont la maison paisible devient le théâtre d’une agitation inhabituelle: Beliaev, un étudiant de Moscou a été engagé pour l’été comme précepteur. Un pièce brillante mais assez peu jouée… Sans doute à cause d’une nombreuse distribution .

 Viva la Vida-Frida K, une nouvelle création du Collectif Zavtra, parle du mythe de la femme moderne, à travers la vie de  l’artiste Frida Kahlo, une femme c’un courage exceptionnel qui n’a cessé de se battre contre la mort, contre les politiques en place, et  contre un diktat de l’amour.

Rappelons aussi la pièce Richard III-Loyauté me lie adaptée de William Shakespeare, mise en scène de Jean Lambert-wild continue à être jouée un peu partout en France.

Philippe du Vignal

Théâtre de l’Union/Centre Dramatique National du Limousin, 20 rue des Coopérateurs  87000 Limoges

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...