Le Film du dimanche soir par la compagnie Annibal et ses éléphants

Le Film du dimanche soir:  The World Witness par la compagnie Annibal et ses éléphants

Dans le joli parc Léon Salagnac de Malakoff (Hauts-de-Seine), Annibal et ses éléphants reprennent ce spectacle remarquable réalisé il y a cinq ans (voir Le Théâtre du Blog), avec un dispositif scénographique conçu pour projeter le premier western français en noir et blanc en quatre vingt dix minutes, avec soixante-dix acteurs de théâtre dont les les noms sont cités au générique de fin… mais avec aussi des acteurs sur ce plateau en plein air.

Et la compagnie de citer volontiers Abbas Kiarostami : »Le seul moyen d’envisager un nouveau cinéma, c’est de considérer davantage le rôle du spectateur »« Le film muet est sonorisé en direct par Thierry Bacon-Lorent, Maria Beloso-Hall, Irchad Benzine, Jean-Michel Besançon et Frédéric Fort.

Ce western français prétendûment de 1919 a pour cadre Santa Anna, un paisible village d’agriculteurs, bien trop poltrons pour aller jusqu’à Springtown, témoigner contre El Bicho,un  bandit notoire, qui a pourtant terrorisé la région. Seule Jenny Hardkiss, une jeune fille, accepte de le faire, au risque de sa vie. Avec quelques volontaires, le shérif l’escorte au cœur du territoire sioux…

On nous projette un film muet dont les comédiens réalisent en direct la bande-son avec un humour décapant : dialogues, musique, bruitages…, et engagent un dialogue avec le public  à chaque changement de bobine.
Cette projection sert aussi de prétexte à une réflexion sur les personnages, la vraisemblance de l’histoire, le respect du scénario annoncé, le choix des musiques, etc… Et une partie des péripéties du deuxième acte étant interchangeable, ils invitent aussi les spectateurs  à modifier le scénario…

Le public-en grande majorité par des migrants non francophones qui ne parlent pas ou très mal le français-rassemblé par la dynamique association Scarabée de Malakoff, et quelques voisins immédiats- se réjouit de ces clichés sur la conquête de l’Ouest Américain, avec des affrontements où les Indiens sont déjà presque tous exterminés. Ce film en trois parties met en joie l’assistance; la Mairie de Malakoff mène une politique dynamique d’accueil des réfugiés, qu’on souhaiterait voir développer ailleurs…

Edith Rappoport

Spectacle vu le 28 juillet au Parc Léon Salagnac de Malakoff (Hauts-de-Seine).

Ce 4 août à 21 heures 30, au Parc Caillebotte, rue Jules Michelet à Colombes (Hauts-de-Seine) .
La compagnie Annibal et ses éléphants sera présente avec plusieurs autres de ses spectacles au festival International de théâtre de rue d’Aurillac, du 23 au 26 août.

Samedi 12 et dimanche 13 août à 23 heures, au Festival des Arts de la Rue, Place de Zurich à Strasbourg.

Le 22 septembre à 21 heures 30,  Festival Cergy-Soit (lieu à définir ) Cergy (95 ).

Et le 6 octobre à 20 heures, Centre Culturel Pablo Picasso, à Montigny-les-Cormeilles (95).
La compagnie Annibal et ses éléphants sera présente avec plusieurs de ses spectacles au festival International de théâtre de rue d’Aurillac, du 23 au 26 août.

 


Archive pour 4 août, 2017

Le Film du dimanche soir par la compagnie Annibal et ses éléphants

Le Film du dimanche soir:  The World Witness par la compagnie Annibal et ses éléphants

Dans le joli parc Léon Salagnac de Malakoff (Hauts-de-Seine), Annibal et ses éléphants reprennent ce spectacle remarquable réalisé il y a cinq ans (voir Le Théâtre du Blog), avec un dispositif scénographique conçu pour projeter le premier western français en noir et blanc en quatre vingt dix minutes, avec soixante-dix acteurs de théâtre dont les les noms sont cités au générique de fin… mais avec aussi des acteurs sur ce plateau en plein air.

Et la compagnie de citer volontiers Abbas Kiarostami : »Le seul moyen d’envisager un nouveau cinéma, c’est de considérer davantage le rôle du spectateur »« Le film muet est sonorisé en direct par Thierry Bacon-Lorent, Maria Beloso-Hall, Irchad Benzine, Jean-Michel Besançon et Frédéric Fort.

Ce western français prétendûment de 1919 a pour cadre Santa Anna, un paisible village d’agriculteurs, bien trop poltrons pour aller jusqu’à Springtown, témoigner contre El Bicho,un  bandit notoire, qui a pourtant terrorisé la région. Seule Jenny Hardkiss, une jeune fille, accepte de le faire, au risque de sa vie. Avec quelques volontaires, le shérif l’escorte au cœur du territoire sioux…

On nous projette un film muet dont les comédiens réalisent en direct la bande-son avec un humour décapant : dialogues, musique, bruitages…, et engagent un dialogue avec le public  à chaque changement de bobine.
Cette projection sert aussi de prétexte à une réflexion sur les personnages, la vraisemblance de l’histoire, le respect du scénario annoncé, le choix des musiques, etc… Et une partie des péripéties du deuxième acte étant interchangeable, ils invitent aussi les spectateurs  à modifier le scénario…

Le public-en grande majorité par des migrants non francophones qui ne parlent pas ou très mal le français-rassemblé par la dynamique association Scarabée de Malakoff, et quelques voisins immédiats- se réjouit de ces clichés sur la conquête de l’Ouest Américain, avec des affrontements où les Indiens sont déjà presque tous exterminés. Ce film en trois parties met en joie l’assistance; la Mairie de Malakoff mène une politique dynamique d’accueil des réfugiés, qu’on souhaiterait voir développer ailleurs…

Edith Rappoport

Spectacle vu le 28 juillet au Parc Léon Salagnac de Malakoff (Hauts-de-Seine).

Ce 4 août à 21 heures 30, au Parc Caillebotte, rue Jules Michelet à Colombes (Hauts-de-Seine) .
La compagnie Annibal et ses éléphants sera présente avec plusieurs autres de ses spectacles au festival International de théâtre de rue d’Aurillac, du 23 au 26 août.

Samedi 12 et dimanche 13 août à 23 heures, au Festival des Arts de la Rue, Place de Zurich à Strasbourg.

Le 22 septembre à 21 heures 30,  Festival Cergy-Soit (lieu à définir ) Cergy (95 ).

Et le 6 octobre à 20 heures, Centre Culturel Pablo Picasso, à Montigny-les-Cormeilles (95).
La compagnie Annibal et ses éléphants sera présente avec plusieurs de ses spectacles au festival International de théâtre de rue d’Aurillac, du 23 au 26 août.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...