Donald Shaw, Mischa McPherson Trio, Blasta, Tide Lines et Elephant Sessions

 

©DR

©DR

 

Soirée d’ouverture,  Ecosse au Festival Interceltique de Lorient: Donald Shaw, Mischa McPherson Trio, Blasta, Tide Lines et Elephant Sessions

 

Cette traditionnelle soirée a été confiée, année de l’Ecosse 2017 oblige, au jeune Festival Hebcelt de Stornway dans l’Ile de Lewis qui vient de s’achever; les groupes de musiques traditionnelles celtes et rock se sont succédés dans les jardins de Lady Lever Park, avec  caravanes, tentes et chapiteaux colorés. Une image précieuse et conviviale que l’on peut apprécier le temps d’un formidable ciné-concert, où on découvre la beauté impériale d’une nature puissante, caractéristique des Iles Hébrides: mer en colère, rochers découpés, poissons, loutres, oiseaux de proie, et étendues ondoyantes de verdure sous le vent. L’instant de la représentation et du concert semble s’être arrêté sur la création somptueuse d’un monde qu’on ne finit  plus de contempler.

 Les Iles Hébrides extérieures, situées à l’extrême Nord-Ouest de l’Ecosse,  dessinent un horizon lointain et énigmatique, avant les terres d’Amérique. Terre privilégiée des chants gaéliques profonds et rythmés que renouvellent sans cesse et naturellement, des générations de virtuoses dont le sens musical est vécu comme une seconde nature : respect de la tradition et ouverture à la modernité. Donald Shaw, créateur du film sur les Hébrides, dirige, en première partie un groupe de musiciens traditionnels exceptionnels, réunis spécialement pour le FIL.

En fond de scène, défilent les images de ce paradis naturel, et le trio Mischa Mc Pherson, avec chant gaélique, guitare, pipes et whistles, possède un rythme sûr, une hauteur céleste de la voix, et ses instruments traditionnels nous emportent très loin…

Formations féminines et aériennes avec chant gaélique, solos de danse écossaise et groupes rock virils bien balancés, les groupes engagés Blasta, Tide Lines et Elephant Sessions se suivent dans la bonne humeur et la jeunesse des interprètes. L’Ecosse d’aujourd’hui est aussi aux taquets du rock. Blasta, mot gaélique pour «goûteux »,  désigne cinq chanteurs performants, tous originaires de l’ile de Lewis:  Calum Alex Macmillan, Anna Murray, Misha Macpherson, Ceitlin Smith et Josie Duncan.

 Tide Lines, groupe de quatre artistes écossais, Robert Robertson, Ross Wilson, Alasdair Turner et Fergus Munro  avec une  musique influencée par la tradition de l’Ouest des Highlands et de ses îles, présente un sop éclectique: guitares électriques et acoustiques, batteries et claviers. Et Elephant Sessions, quintet néo-traditionnel, crée un mélange progressif de mélodies complexes avec  guitares, basse et batterie, funk et électro.

 Beauté sauvage d’une nature indomptable, la musique celte des Hébrides emporte l’adhésion du public attentif et ébloui, rivé à l’écoute des musiques de cette terre à la fois atemporelle et actuelle.

 Véronique Hotte

 Spectacle vu au Grand Théâtre de Lorient, samedi 5 août.

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...