Molière 1663, mise en scène de Clément Hervieu-Léger

Festival d’Avignon

Molière 1663, mise en scène de Clément Hervieu-Léger

 

© Christophe Raynaud de Lage

© Christophe Raynaud de Lage

A côté de la proposition théâtrale resserrée et  forte, sérieuse en un mot de la compagnie des Ambres ( voir Le Théâtre du Blog) le spectacle de sortie d’école mené par Clément Hervieu-Léger fait pâle figure. Présenté dans le in et aux mêmes tarifs ! que d’autres spectacles plus roboratifs, il fait espérer au spectateur une lecture singulière. Pourtant, la mise en abyme, le jeu avec les feuilletages de réalité dans cette belle épître aux acteurs (il s’agit d’un répétition, pot-pourri des textes du grand Molière) n’offrent qu’une tranche de vie d’une troupe… vue et revue.

On pourrait s’en accommoder s’il y avait ici prétexte à l’émergence de talents, mais le metteur en scène a choix de laisser quasi en permanence les dix-sept jeunes acteurs du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique sur le plateau, et cela ne les singularise guère. De ci de là, un cabotinage fait émerger une personnalité, mais si peu ! Il y a de très beaux tempéraments comme Alexiane Torres que l’on découvre avec gourmandise, et une scène de chant choral qui amuse sur I want to break free de Queen. La plupart des garçons ont un allant où pointe un vrai sens de l’humour. Mais quel manque d’audace dans la mise en scène !

C’est juste un spectacle de fin d’école, pas mauvais mais les deux heures défilent mollement ! Et la climatisation atroce, ultra-bruyante, qui souffle son blizzard sur les derniers rangs des spectateurs n’arrange rien…

 

Stéphanie Ruffier

 

 

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...