Ensemble Ensemble, conception et texte de Vincent Thomasset

 

Ensemble Ensemble, conception et texte de Vincent Thomasset

 

©Philippe Munda

©Philippe Munda

Cette pièce sonore, littéraire et chorégraphique, met en jeu la notion de parcours et de traversée. Comment appréhender ce qui nous entoure ? Comment embrasser le monde?  Ensemble, l’un avec l’autre, simultanément, les uns avec les autres, réunis. Seul ? Jamais, mais en lien avec l’autre, quand un couple se dessine, puis un autre: trois danseurs et une comédienne, Aina Allegre, Lorenzo De Angelis, Julien Gallée-Ferré et Anne Steffens traversent le plateau.

Figés, ou initiant le mouvement de la marche, agitant les bras nus  et les mains avec grâce et délicatesse, avec des gestes dansants que les éclairages soignés de Pascal Laajili saisissent à merveille. Il y a entre autres, un remarquable duo de personnages en pantalon noir,  en écho  à l’autre duo, lui, aux jambes nues…

 Parfois un ou deux interprètes disparaît au lointain pour laisser la lumière verser sur les autres. Successivement, tous énoncent, écoutent, font répéter ou bien dansent. Ainsi paroles et musique baroque au clavecin de Royer, Kapsberger, Lotti, Vivaldi, Marais, Couperin circulent entre les interprètes, créant encore du mouvement et une écoute attentive aux sons, aux mots et à la qualité du silence. Le doublage sonore et ludique se fait en direct : un interprète parle sans émettre de son, un autre lui prête sa voix, sans que les corps ne bougent, ou quand ils créent au contraire et en même temps des mouvements physiques et mentaux où ils semblent chercher quoi dire, hésiter, passer d’une idée ou d’un lieu à l’autre …

Les paroles? Des phrases de carnets intimes d’une femme née en 1910, des témoignages d’individus «entendeurs de voix», et de parcours des interprètes : ces matériaux existentiels retiennent l’attention du public. Réel et fiction ensemble à travers la multiplicité des corps, des actions, des pensées. Cet ensemble est compris comme la qualité d’un tout aux parties harmonieusement unies, comme une œuvre d’art, avec son unité, tenant à l’équilibre et à l’heureuse proportion des éléments : «Condense ta pensée, tu sais que les beaux fragments ne font rien ; l’unité, l’unité, tout est là…» et, plus tard encore : «Tout est là : faire rentrer le détail dans l’ensemble. » écrivait Gustave Flaubert, dans sa Correspondance.

Avec Ensemble Ensemble, nous percevons l’élégance d’une pensée et de volatiles intuitions dans une chorégraphie  aux magnifiques portraits en pied, animés et sensibles. Un témoignage vivant, pudique et réservé mais aussi très emblématique de l’autre, avec les détails de toute existence entre mouvements, paroles et silences.

 Véronique Hotte

Théâtre de la Bastille,  rue de la Roquette Paris XIème/Festival d’Automne à Paris, jusqu’au 24 octobre. T : 01 43 57 42 14 14

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...