887 de Robert Lepage, spectacle en français (sous-titré en grec)

 

887 de Robert Lepage,  spectacle en français (sous-titré en grec)

Metteur en scène, dramaturge, comédien de théâtre et de cinéma, cet artiste québécois transforme les mots en images significatives. En promulguant ses propres lois sur la scène,  ce travailleur infatigable connaît à fond  comme le théâtre et promulgue ses propres lois scéniques comme dans son dernier spectacle, au titre énigmatique.

Avec une scénographie grandiose qui se matérialise grâce à une maquette et qui donne au spectateur la possibilité de voir l’intérieur d’une maison. Mais le décor concentre et combine les objets et localités enrichis par des projections vidéo. Ainsi, le langage du théâtre rencontre ici le langage filmique. Dans son solo multimédia/performance, Robert Lepage se présente comme un animateur qui s’engage à se placer   dans une situation particulièrement intéressante : celle d’un homme qui nous livre des détails de sa vie.

 L’artiste québécois pratique ainsi une certaine autofiction, selon ses propres mots, et exploite avec une extrême douceur ses expériences d’enfant, tout en traversant les âges de sa vie jusqu’à présent. On est dans une  l’esthétique du minuscule : de petites images censées présenter les macrostructures de son univers avec souvenirs d’enfance, d’adolescence et d’âge adulte qu’il nous offre généreusement comme des confessions sincères.

Depuis une image minime, il propose au public un grand spectacle où défilent des fastes inattendus, même si  son discours reste toujours attaché à l’esthétique de la parole simple et quotidienne. Ici, l’appui technologique sert à relier l’élément personnel au cadre socio-historique du pays de Robert Lepage. Durant deux heures, la scène est occupée par un seul interlocuteur qui dévoile ses propres impressions, sentiments et souvenirs hantés par des moments de plaisir et de détresse. En fin de compte, ce monologue assure le passage de la réalité à la fiction imbue d’une autocritique pourvue d’éléments narcissiques. De même, l’artiste, nous emmène vers des moments de sa vie privée et vers sa décision d’être un jour devenu comédien. Une confession ? Peut-être…
 

Nektarios-Georgios Konstantinidis

Spectacle joué au Centre Culturel Onassis, 107 Sygrou avenue, Athènes , du 24 au 27 octobre.

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

 


Pas encore de commentaires to “887 de Robert Lepage, spectacle en français (sous-titré en grec)”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...