Festival Impatience : Saison 1 épisodes 1, 2 et 3, écrit et conçu par Florence Minder

c,0,97,1380,879-cr,1380,720-q,85-6fc5f7

Festival Impatience :

 Saison 1 épisodes 1, 2 et 3,  écrit et conçu par Florence Minder

 Une série théâtrale, à la fois originale et ambitieuse… Premier épisode : une femme seule à sa table (Florence Minder), devant un ordinateur et un micro, en veste pailletée, annonce le déroulement de la soirée : l’important, dit-elle, c’est l’histoire. Après avoir géré les retardataires et les quintes de toux, elle entre dans le vif du sujet et nous embringue dans un récit rocambolesque de voyage organisé, avec prise d’otage doublée d’un viol…

On écoute, attentif mais en pensant que deux heures de monologue devant une table, cela risque d’être long ! Elle termine en fermant ostensiblement son ordinateur, ménageant le suspense. Enchaînement rapide avec l’entrée d’un deuxième personnage (Sophie Sénécaut)  des plus loufoques qui redynamise le spectacle. La série bascule alors dans un grand n’importe quoi à la sauce belge. On rit beaucoup, malgré le relâchement de l’écriture et la tension nerveuse entretenue à l’épisode 1 se change en glossolalie poussée jusqu’à absurde.

 Au troisième chapitre, on quitte Sophie Sénécaut avec regrets : le danseur Pascal Merighi (issu du Tanztheater de Pina Bausch) rejoint Florence Minder. La belle énergie de la deuxième partie retombe,  le discours est plus sérieux, plus difficile à entendre aussi et peu compatible avec la danse. La mise en scène de Florence Minder souffre en effet d’une construction bancale : il y a des sautes d’intensité, ce qui brouille l’objectif initial… et on perd en route la notion de série. Malgré cela,  il y a la belle énergie des acteurs-danseurs, notamment de Sophie Sénécaut : virevoltante, elle sème sur le plateau une folie et une loufoquerie bienvenues.

 Julien Barsan

Spectacle vu au Cent Quatre, 1 rue Curial, Paris XIXème.

Méduse du collectif Les Bâtards Dorés a remporté à la fois le prix du public et le prix du jury de festival Impatience.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...