Dans le cercle des hommes du Nil , mise en scène d’Hassan El Geretluy

© Nabil Boutros

© Nabil Boutros

 

Dans le cercle des hommes du Nil, chorégraphie d’Ibrahim Bardiss et Dali El Abd, mise en scène d’Hassan El Geretluy

 Dans la pénombre, entrent lentement les danseurs et musiciens en robe blanche, de l’école Medhat Fawsy, une troupe de Mallawi (Haute-Egypte). Ils se placent en demi-cercle au son des darbouqua pour leurs spectacles conçus partir du tahtib ou art du bâton, une pratique séculaire, à la fois danse et art martial, peut-être issue de l’époque pharaonique. Pour retrouver la mémoire de ce tahtib, dit Hassan El Geretly, l’école Medhat Fawsy, du nom d’un grand maître, s’inspire des joutes traditionnelles encore pratiquées dans les mariages, avec de nouvelles formes, sous la direction de chorégraphes contemporains.

© Nabil Boutros

© Nabil Boutros

Le spectacle se compose de plusieurs tableaux, dont certains uniquement musicaux. Les hommes à l’aise dans leur galabiya, ample robe à six pans aux différentes tonalités de blanc, brandissent ensemble leur bâton et le font siffler d’un coup sec, en circonvolutions ou arabesques. Puis se succèdent solos et duels impressionnants où ils évitent de justesse de se toucher. Le son des bâtons violemment heurtés se mêle à la musique. Très présente et surtout fondée sur des percussions, elle suit ou impulse les rythmes, selon le style des danseurs. Se joignent parfois  à l’orchestre, deux mizmar, des instruments à anche double de la famille des hautbois, au son aigrelet.

 Ces joutes étonnantes et  danses harmonieuses, mises en scène avec une grande précision, sous les beaux éclairages de Camille Mauplot, se présentent comme des rituels mais sans folklore, restitués à l’aune d’une esthétique contemporaine. On est séduit par la grâce à la fois virile et féminine de ces danseurs, par la synchronisation de leurs gestes et le juste dosage entre mouvements et musique…

 Mireille Davidovici

Musée du quai Branly-Jacques Chirac, 37 quai Branly, Paris  VII ème, jusqu’au 18 mars. T. 01 56 61 70 00.

 Projection d’un documentaire sur l’art du bâton, le 16 mars.

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...